Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 13 février 2021

L’incroyable épopée de l’Association Sportive de Béziers, 11 titres en 15 ans

gettyimages-639617519-1024x1024.jpgPendant quinze ans, dans le rugby français, ce furent les années Béziers… Depuis son premier bouclier de Brennus en 1971, onze titres et quinze finales viendront ponctuer jusqu’en 1984 un palmarès inouï. On entendait alors dans les chaumières : « Si le rugby est né en Angleterre, son royaume est en Biterre ! »

Extrait de : "L’incroyable épopée de l’Association Sportive de Béziers, 11 titres en 15 ans"

Dans Hauts lieux de l'Histoire dans l'Hérault, Raymond Alcovère

Papillon Rouge éditeur

jeudi, 11 février 2021

Marcel Gotlib et Claire Bretecher, photo de William Karel, 1974

Marcel Gotlib, Claire Bretecher

mercredi, 10 février 2021

François Truffaut et Jean-Pierre Léaud, 1971. Photo de Richard Avedon

françois truffaut, Jean-Pierre Léaud, richard avedon

dimanche, 07 février 2021

Corde

Marcel Pagnol, Shirin Amini« Avant d'accuser le puits d'être trop profond, le sage vérifie si ce n'est pas la corde qui est trop courte. » 

Marcel Pagnol

Photo de Shirin Amini

mercredi, 03 février 2021

Ulysse

James Joyce« L'ombre des forêts flottait dans la paix du matin entre la tour et la mer que regardait Stephen. Au creux de la baie et au large blanchissait la mer miroitante, éperonnée par des pieds fugaces et légers. Sein blanc de la mer nébuleuse. Les accents enlacés deux à deux. Une main cueillant les cordes de la harpe et mêlant leurs accords jumeaux. Vagues couplées du verbe, vif-argent qui vacille sur la sombre marée. »
Ulysse, James Joyce, trad. Valéry Larbaud

21:15 Publié dans Grands textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : james joyce

mardi, 02 février 2021

Résister

Matisse 1944.jpg"Le système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister."

Gilles Deleuze

Matisse 1944

vendredi, 29 janvier 2021

Magazine Art-Vues, janvier 2021

Art Vues.jpg

Chasse

Jean-Philippe Charbonnier.jpg"J'appelle caractère d'un homme sa manière habituelle d'aller à la chasse au bonheur."
Stendhal
Photo : Jean-Philippe Charbonnier

jeudi, 28 janvier 2021

Matisse, les genêts, 1905

Matisse les genêts, 1905.jpg

mercredi, 27 janvier 2021

Gérard Philipe, Jean Vilar et Léon Gischia photographiés par Agnès Varda dans la Cour d'honneur du Palais des papes, 1952

142410705_3775563209173800_7846928650872849269_o.jpg

dimanche, 24 janvier 2021

Caravage

Caravaggio.jpg

vendredi, 22 janvier 2021

Joan Miro, autoportrait, 1919

Joan Miro autoportrait 1919.jpg

10:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : miro

Vase d'amaryllis, 1941, Matisse

Matisse, amaryllis, 1941.jpg(avec les pommes de Cézanne)

mercredi, 20 janvier 2021

De Saint-Georges à Frontignan, des vins plébiscités par un président

les hauts lieux de l'histoire dans l'hérault, Thomas JeffersonThomas Jefferson a été un des inspirateurs de la démocratie américaine. Homme de grande culture et aux multiples talents, on le considère comme un des plus grands présidents des États-Unis. Sa tête est une des quatre sculptées au Mont Rushmore avec celles de Washington, Roosevelt et Lincoln. Avant de devenir le troisième président des États-Unis, il a été ambassadeur en France de 1784 à 1789. Il se casse alors le poignet et part en cure pour se faire soigner à Aix. La cure n’est pas très efficace, mais, grand amateur de vins, il en profite pour faire un tour de France des vignobles. Dans l’Hérault, il découvre le Muscat de Frontignan et les vins rouges de Saint-Georges dont il vantera les mérites et qu’il importera dans son pays.

Extrait de : "De Saint-Georges à Frontignan, des vins plébiscités par un président."

Dans "Hauts-lieux de l'Histoire dans l'Hérault", Papillon Rouge éditeur.

dimanche, 17 janvier 2021

Edouard Boubat

edouard boubat

Merced river, Yosemite, California, Jack Spencer

Jack Spencer

vendredi, 15 janvier 2021

L’acte de voir ne se détermine pas à partir de l’œil mais à partir de l’éclaircie de l’être

1765750081.jpgRien de plus apaisant que les fresques de Piero della Francesca. Comme Cézanne, il a poursuivi un chemin solitaire, sans chercher la gloire ni la protection d’hommes influents, préférant l’œuvre aux intrigues du monde. Reste la plénitude, un sentiment d’éternité. Personne n’a imprimé à ses personnages autant de grâce, de sérénité sur les visages, jamais on n’a pu lire une telle absence d’anxiété jusque dans les scènes de violence, de guerre.
Visages proches de ceux de Cézanne d’ailleurs, hiératiques, paisibles. L’acte de voir ne se détermine pas à partir de l’œil mais à partir de l’éclaircie de l’être, cette phrase de Heidegger, Léonore la met en exergue de son livre.
Raymond Alcovère, extrait de "Le Sourire de Cézanne", roman, 2007, n & b éditions
Piero della Francesca, le décès d'Adam, détail

jeudi, 14 janvier 2021

Sorško polje, Slovenia Photo de Jure Kravanja Yurko

jure kravanja yurko

Matisse, le cauchemar de l'éléphant blanc, 1947

Matisse

mardi, 12 janvier 2021

Berthe Morisot, le port de Nice, 1882

ErjK8pAXMAADLxe.jpg