jeudi, 19 février 2009

Hommage à un photographe

René Maltête.jpgmaths.jpgtravaux.jpgprison.jpgperigueux.jpgfugue.jpg7-peches_capitaux.jpgdemarrage.jpgRené Maltête

00:15 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : photo, rené maltête

samedi, 03 janvier 2009

Brassaï, photographe

828207.jpg

22:58 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photo, brassaï

mardi, 30 décembre 2008

Il faut écouter ses photos si on veut les voir

WillyRonis.jpgSur Willy Ronis, La beauté, lire ici

dimanche, 14 décembre 2008

Delacroix et la photographie

3planche-xxix_1229266877.jpgLire et voir ici, sur Lunettes Rouges

21:59 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : photo, peinture, art, delacroix

lundi, 13 octobre 2008

Carrefour Sévres-Babylone

Carrefour_bg.jpgWilly Ronis
Carrefour Sévres-Babylone, 1948

A paraître : "Nues" de Willy Ronis, texte de Philippe Sollers aux Editions Terre Bleue, sortie novembre 2008

13:36 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : photo, willy ronis

dimanche, 12 octobre 2008

Dora Maar

Dora2.jpgC'est Soulef qui m'a inspiré ici avec son texte

Photo de Dora Maar

21:23 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : photo, soulef, dora maar

lundi, 29 septembre 2008

Une photo de Nina Houzel

DSCN1682.jpgJuste pour le plaisir...

20:37 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photo, nina houzel

dimanche, 14 septembre 2008

Une petite pause...

IMG_1855.jpgA très bientôt...

Photo de Jean-Jacques Marimbert, Valras Plage

mardi, 03 juin 2008

Chambres avec vues

 1791571788.jpgNîmes, salon Picasso, Hôtel le Cheval blanc, vendredi  6 et samedi 7 juin, 10 h 30 à 20 h, dimanche 8 juin de 10 h 30 à 19 h

06 71 08 08 16 ou 06 08 57 86 38

Carnets Indiens, avec Nina Houzel, suite

      302633333.jpg 1083307232.2.jpg           
                   
                   
         187488159.jpg          
          Photos de Nina Houzel    
    « Ici, la mousson vient de commencer,   
  les flamboyants sont encore en fleurs   
  et la saison des mangues bat son plein… »            

mercredi, 16 avril 2008

"Au revoir Seigneur, nous allons à Bodie"

197807624.jpgPhoto d'Eddie Bonesire, voir ici

Plus d'info ici, sur Bodie

mardi, 15 avril 2008

Les photos d'Eddie Bonesire

917137336.jpg"La photographie doit être silencieuse. Ce n'est pas une question de discrétion, mais de musique."

Roland Barthes

 

Voir ici le site d'Eddie Bonesire

02:55 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photo, eddie bonesire

vendredi, 21 mars 2008

Je vis un moment de temps pur

1037550473.JPGJe vis un moment de temps pur, je sens autour de moi les ramifications du monde, ses ondes nerveuses, toute cette énergie. La capter, la traduire, la rendre ! La plus grande beauté est éphémère, et pourtant permanente. J’ai trouvé l’angle, l’arme fatale, pour déjouer le complot : le temps ! Quitter celui de la consommation, de la culpabilité, de la haine, du ressentiment. Le temps c’est l’art tout simplement. Seul il permet de sortir du cercle. Là est le satori, caché sous la cendre, retenu prisonnier sous des couches de civilisation. Le monde s’illumine, s’ouvre, aérien, léger et dense… Comme la matière, faite de vide. Nous ne sommes que des particules. Un bloc de temps  pur, vivace, intense, sulfureux, tremblant dans la fine lumière du soir, vent coulis instillé à l’intérieur des fuseaux horaires retrouvés, vivable tout d’un coup, jouissif, sensuel.

Raymond Alcovère, extrait de "Le bonheur est un drôle de serpent", roman en cours d'écriture

Photo de Gildas Pasquet (Albi)

vendredi, 07 mars 2008

Ne crains pas...

1458673875.JPG"Ne crains pas", dit l'Histoire, levant un jour son masque de violence - et de sa main levée elle fait ce geste concilant de la Divinité asiatique au plus fort de sa danse destructrice. "Ne crains pas, ni ne doute - car le doute est stérile et la crainte est servile. Ecoute plutôt ce battement rythmique que ma main haute imprime, novatrice, à la grande phrase humaine en voie toujours de création. Il n'est pas vrai que la vie puisse se renier elle-même. Il n'est rien de vivant qui de néant procède, ni de néant s'éprenne. Mais rien non plus ne garde forme ni mesure, sous l'incessant afflux de l'Etre. La tragédie n'est pas dans la métamorphose elle-même. Le vrai drame du siècle est dans l'écart qu'on laisse croître entre l'homme temporel et l'homme intemporel. L'homme éclairé sur un versant va-t-il s'obscurcir sur l'autre ? Et sa maturation forcée, dans une communauté sans communion, ne sera-t-elle que fausse maturité ?...

Saint-John Perse

Photo : Gildas Pasquet

jeudi, 06 mars 2008

La lecture

730969258.jpg« J’aime la lecture parce que c’est la seule conversation à laquelle on peut couper court à tout instant, et dans l’instant »

Pascal Quignard

Photo : Nina Houzel

mardi, 04 mars 2008

Le coeur de l'homme

174567573.JPG« Le bon Dieu, tu vois, ni les sept étages du ciel ni les sept étages de la terre ne peuvent le contenir. Mais le cœur de l'homme le contient. Alors prends garde, Alexis, de ne jamais blesser le cœur d'un homme. »
Nikos Katantzakis

Photo : Gildas Pasquet 

samedi, 01 mars 2008

Les rapports qui seuls l'intéressent

292927832.JPG"Il arrive souvent qu'à partir d'un certain âge, l'œil d'un grand chercheur trouve partout les éléments nécessaires à établir les rapports qui seuls l'intéressent. Comme ces ouvriers ou ces joueurs qui ne font pas d'embarras et se contentent de ce qui leur tombe sous la main, ils pourraient dire de n'importe quoi : cela fera l'affaire." :

Marcel Proust.

Photo : Gildas Pasquet

vendredi, 29 février 2008

Les hommes vont de multiples chemins

1829932381.JPG« Les hommes vont de multiples chemins. Celui qui les suit et qui les compare verra naître des figures qui semblent appartenir à une grande écriture chiffrée qu’il entrevoit partout : sur les ailes, la coquille des œufs, dans les nuages, dans la neige, dans les cristaux et dans la conformation des roches, sur les eaux qui se prennent en glace, au-dedans et au-dehors des montagnes, des plantes, des animaux, des hommes, dans les lumières du ciel, sur les disques de verre et les gâteaux de résine qu'on a touchés et frottés, dans les limailles autour de l'aimant et dans les conjonctures singulières du hasard. On pressent que là est la clé de cette écriture merveilleuse, sa grammaire même ; mais ce pressentiment ne peut prendre aucune forme précise et arrêtée, et il semble se refuser à devenir la clé dernière. Sur les sens des hommes, il semble qu’un alkahest* a été versé. Leurs désirs, leurs pensées ne se condensent qu’un instant seulement. Ainsi leurs intuitions naissent-elles ; mais peu après tout flotte de nouveau, comme auparavant, devant leurs regards.»

* Dissolvant universel des alchimistes

Novalis, Les Disciples à Saïs, début du texte

Photo : Gildas Pasquet

jeudi, 28 février 2008

L'inde toujours...

12851019.jpg2069214322.JPG1814721856.jpgQuelques photos de Nina Houzel, qui vit actuellement en Inde du Sud, voir son blog ici

13:53 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : inde, photo, nina houzel

jeudi, 14 février 2008

Est-ce qu'on tue le Remords

9b7ecbf4dd14807ae4a6a713ed49df9d.jpgPartir.
Comme il y a des hommes-hyènes et des hommes-
panthères, je serais un homme-juif
un homme-cafre
un homme-hindou-de-Calcutta
un homme-de-Harlem-qui-ne-vote-pas

l'homme-famine, l'homme-insulte, l'homme-torture
on pouvait à n'importe quel moment le saisir le rouer
de coups, le tuer - parfaitement le tuer - sans avoir
de compte à rendre à personne sans avoir d'excuses à présenter à personne
un homme-juif
un homme-pogrom
un chiot
un mendigot

mais est-ce qu'on tue le Remords, beau comme la
face de stupeur d'une dame anglaise qui trouverait
dans sa soupière un crâne de Hottentot?

Aimé Césaire

Photo : Gildas Pasquet