Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 03 août 2022

Le combat

Mark Littlejohn14.jpg« Rien ne nous plaît que le combat mais non pas la victoire. On aime à voir les combats des animaux, non le vainqueur acharné sur le vaincu. Que voulait‑on voir sinon la fin de la victoire et dès qu’elle arrive on en est saoul. Ainsi dans le jeu, ainsi dans la recherche de la vérité. On aime à voir dans les disputes le combat des opinions mais de contempler la vérité trouvée ? Point du tout. Pour la faire remarquer avec plaisir il faut la faire voir naître de la dispute. De même dans les passions il y a du plaisir à voir deux contraires se heurter, mais quand l’une est maîtresse ce n’est plus que brutalité.
Nous ne cherchons jamais les choses, mais la recherche des choses. Ainsi dans les comédies les scènes contentes, sans crainte, ne valent rien, ni les extrêmes misères sans espérance, ni les amours brutaux, ni les sévérités âpres. »

Blaise Pascal

Photo de Mark Littlejohn

Sois libre

Omar Khayyam, hélène vallas"Puisque la fin de ce monde est le néant, suppose que tu n'existes pas et sois libre."

Omar Khayyam

Photo : Hélène Vallas

mardi, 08 mars 2022

à demi-mot

Mark Littlejohn10.jpgLes vérités qui nous importent le plus s'offrent toujours à demi-mot

Baltasar Gracian

Photo de Mark Littlejohn (3 cerfs)

jeudi, 03 mars 2022

« J’accepte absolument le Temps, lui seul est rond et complet. » : Hölderlin

hölderlin

19:25 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hölderlin

mardi, 22 février 2022

Chercher à travers ces secrets

Hélène Vallas.jpg"J'ai écrit des récits. Le récit m'est indispensable pour atteindre indirectement à la poésie. C'est la poésie que je cherche, c'est-à-dire la création de fictions, tirées du plus profond de l'âme et dont la vie fictive, observée, analysée avec soin, me permette d'étudier et de connaître cette âme elle-même, par cette sorte de reflet.
Or pour que ces reflets soient bien vivants, pour qu'ils s'animent, il faut mettre l'âme en présence de ces points magnétiques du monde qui, par leurs radiations, excitent le plus intensément les puissances intérieures : la terre, les bêtes, le vent, l'eau, le feu, l'air, certaines créatures privilégiées, intermédiaires étranges entre nous et l'inconnu.
C'est la quête des secrets. Or que nous laissent supposer ces secrets multiples, sinon que tout se tient, que tout voit, que tout communique, que tout a un sens, et qu'on erre à ne pas croire en cette unité de la vie ; bien plus que vie et mort sont deux branches d'un même tronc, et que finalement tout aboutit à l'unité de l'être, qui, lui-même, fondu dans le non-être, est mystérieusement contenu par Dieu. Tout mythe poétique est un mythe religieux.
Chercher à travers ces secrets, découvrir les communications invisibles au commun c'est aller vers ce que j'appelle le Paradis terrestre
."


Henri Bosco - Lettre à Jean Steinmann, Pentecôte 1948, in "Jean Steinmann, Littérature d'hier et aujourd'hui" - Desclée de Brouwer, 1963.

Photo : Hélène Vallas

samedi, 05 février 2022

Sans commencement ni fin

2401755052.jpg« Il ne manque rien à celui qui participe à une aventure sans commencement ni fin, à un tout à la fois unique et multiple, à un unique infini. La tâche la plus exigeante est de le concevoir sans commencement. Ensuite il n’y a plus de fin qui tienne. La lumière n’a pas de source si elle est la source. Elles n’ont pas de limite, les vies que la nature inspire. L’apprécier ne suffit pas, il faut se sentir contribuer à sa force. »

Mathieu Terence, de l'avantage d'être en vie

mercredi, 02 février 2022

La vérité porte des masques pour voyager saine et sauve

2475179720.jpg« La vérité porte des masques pour voyager saine et sauve. Elle porte le masque du jeu, celui du rire qui coupe, elle porte celui de la nuit noire et du midi aveuglant. Elle porte aussi celui de la musique, celui de la beauté, celui de la bonté. Elle porte le masque du poème, la joie la plus proche du soleil. Elle porte le masque du secret qui porte lui-même toutes sortes de masques dont ceux de l’invisibilité et de l’omniprésence. Le mensonge lui n’a qu’un seul masque, celui de la pure vérité. »

Mathieu Terence, de l'avantage d'être en vie

lundi, 24 janvier 2022

Corpus Hermeticum

Poïmandrès, Corpus Hermeticum, Julia Anna Gospodarou« Monte plus haut que toute hauteur, descends plus bas que toute profondeur. Rassemble en toi-même les sensations de tout le créé, du feu et de l’eau, du sec et de l’humide, imaginant que tu es à la fois partout, sur la terre, dans la mer, au ciel, que tu n’es pas né encore, que tu es dans le ventre maternel, que tu es adolescent, vieillard, que tu es mort, que tu es au-delà de la mort. Si tu embrasses par la pensée toutes ces choses à la fois, temps, lieux, substances, qualités, quantités, tu peux comprendre Dieu. » 

Extrait du Poïmandrès (Corpus Hermeticum)

Photo de Julia Anna Gospodarou

vendredi, 21 janvier 2022

Épicure

Epicure, Argiris Karamouzas« Quand on est jeune, il ne faut pas hésiter ; quand on est vieux, il ne faut pas se lasser. »

Épicure

Photo de Argiris Karamouzas

vendredi, 29 octobre 2021

Les passions

Paul Morand, eva strusLes passions sont les voyages du cœur.

Paul Morand / L’homme pressé

Photo : Eva Struss

mercredi, 15 septembre 2021

Ne craignez pas la perfection

salvador dali, Kathryn Federer« Ne craignez pas la perfection, vous n’y parviendrez jamais. »
Salvador Dali
Photo : Kathryn Federer

mardi, 24 août 2021

...

E9e3zQ4WUAQQJWq.jpg

lundi, 16 août 2021

CQFD

Valéry.jpg

12:27 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paul valéry

mardi, 10 août 2021

Amour

Roland Barthes, Arturo Torres« Personne n’a envie de parler de l’amour, si ce n’est pour quelqu’un. » 

Roland Barthes

Photo : Arturo Torres

lundi, 05 juillet 2021

Si je savais

Rimbaud, René Char, Giovanni EspositoSi je savais ce qu’est Rimbaud pour moi, je saurais ce qu’est
la poésie devant moi, et je n’aurais plus à l’écrire...
René Char / Préface Une saison en enfer, 1965
Illustration de Giovanni Esposito

mardi, 29 juin 2021

Incertitudes...

Emmanuel Kant, Philip McKay« On mesure l'intelligence d'un individu à la quantité d'incertitudes qu'il est capable de supporter. »

Emmanuel Kant

Photo : Philip McKay

samedi, 26 juin 2021

Franz Kafka

Franz Kafka.jpg

jeudi, 03 juin 2021

Le cœur mène le corps et aussi la pensée.

Daphné du MaurierDaphné du Maurier

mercredi, 19 mai 2021

L'amour

Jacques Lacan«L'amour est l'imaginaire spécifique de chacun, ce qui ne l'unit qu'à un certain nombre de personnes pas choisies du tout au hasard…»
Jacques Lacan

dimanche, 16 mai 2021

Une petite robe de fête

gabriel isak, Christian Bobin«Vous n'êtes pas cause de ma solitude. Elle dormait en moi bien avant vous. Vous êtes celle qui, pour l'avoir éveillée, lui ressemble le plus.»
Christian Bobin, Une petite robe de fête
Photo : Gabriel Isak