Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 18 mai 2017

Tous les rêves du monde

fernando pessoa, Flor Garduño"Je ne suis rien. Je ne serai jamais rien. Je ne peux vouloir être rien. A part ça, je porte en moi tous les rêves du monde."
Fernando Pessoa

Photo de Flor Garduño

mercredi, 29 mars 2017

Temps

Kiyoshi Yamaguch.jpg"La pensée réclame de larges tranches de temps."
Rimbaud, lettre de jeunesse
Photo de Kiyoshi Yamagush

dimanche, 19 mars 2017

Echelle

Pierre Pellegrini2.jpg« L'Homme sait que le monde n'est pas à l'échelle humaine ; et il voudrait qu'il le fût »

André Malraux.
Photo : Pierre Pellegrini

samedi, 11 mars 2017

Pleine lune

Paul Valéry, shoji ueda"L'univers est un défaut dans la pureté du Non-être."
Paul Valéry
Photo de Shoji Ueda

vendredi, 24 février 2017

Apprendre par cœur

Cjo38ZNWgAAb6_G.jpgApprendre par cœur, voilà une de ces expressions qu'on emploie sans y penser, et pourtant riche de sens...

dimanche, 19 février 2017

La maison d’un peintre

hölderlin, Paul Klee"Le ciel devient comme la maison d’un peintre quand il montre ses tableaux."
Hölderlin
Paul Klee, Paysage sicilien

lundi, 13 février 2017

Tout !

B-M. Koltès"J'ai toujours pensé que, si l'on regarde longtemps et soigneusement les gens quand ils parlent, on comprend tout."
B-M. Koltès

17:48 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : b-m. koltès

samedi, 12 novembre 2016

Zen

zen« Le Zen est un nuage qui flotte dans le ciel. »

21:46 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zen

J’ai entrevu quelquefois...

Gustave Flaubert« J’ai entrevu quelquefois (dans mes grands jours de soleil), à la lueur d’un enthousiasme qui faisait frissonner ma peau du talon à la racine des cheveux, un état de l’âme ainsi supérieur à la vie, pour qui la gloire ne serait rien, et le bonheur même inutile. »
Flaubert ; lettre à Louise Colet du 24 avril 1852

samedi, 03 septembre 2016

Arme à feu

Jules Renard, Zoltan Glass"Cette sensation poignante qui fait qu'on touche à une phrase comme à une arme à feu." Jules Renard, Journal, 26 octobre 1889.
Photo de Zoltan Glass

mercredi, 06 juillet 2016

Et les signes sont

hölderlin"... Et les signes sont, depuis le lointain des âges, le langage des dieux." Hölderlin

19:12 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hölderlin

mercredi, 27 avril 2016

Eveil

ChAMopkWMAEx8Ic.jpg

mercredi, 13 avril 2016

?

Cf66agEW8AAZP47.jpg

samedi, 09 avril 2016

Oracles chaldaïques

Oracles chaldaïques"Ceux qui poussent l'âme hors d'elle-même et la font respirer sont libérés."

Oracles chaldaïques, fragment 124

dimanche, 03 avril 2016

Dans l'abîme du cœur

Pindare, Franco Fratini"La parole vit bien au-delà des actes, si seulement, par la faveur des Grâces, la langue va puiser dans l'abîme du cœur."
Pindare
Photo de Franco Fratini

jeudi, 17 mars 2016

Bien

Georges Perros« Se trouver bien comme on se trouve mal " Georges Perros

mercredi, 24 février 2016

Pourquoi pas ?

Cb-qFfVW0AA1D4W.jpg

lundi, 15 février 2016

L'habitude

beaumarchais, Karl Struss"Qui t'a donné une philosophie aussi gaie ? L'habitude du malheur"
Beaumarchais
Photo de Karl Struss

jeudi, 24 décembre 2015

Approche

CN6_9eeWwAAlQWw.jpg"J'ai enlevé beaucoup de choses inutiles de ma vie et Dieu s'est approché pour voir ce qui se passait."
Christian Bobin

vendredi, 11 décembre 2015

Amour

Christian Bobin"Le jour de l'enterrement de sa mère, C. a été piquée par une abeille. Il y avait beaucoup de monde dans la cour de la maison familiale. J'ai vu C. dans l'infini de ses quatre ans, être d'abord surprise par la douleur de la piqûre puis, juste avant de pleurer, chercher avidement des yeux, parmi tous ceux qui étaient là, celle qui la consolait depuis toujours, et arrêter brutalement cette recherche, ayant soudain tout compris de l'absence et de la mort. Cette scène, qui n'a duré que quelques secondes, est la plus poignante que j'aie jamais vue. Il y a une heure où, pour chacun de nous, la connaissance inconsolable entre dans notre âme et la déchire. C'est dans la lumière de cette heure-là, qu'elle soit déjà venue ou non, que nous devrions tous nous parler, nous aimer et même le plus possible rire ensemble."
Christian Bobin