mercredi, 29 juillet 2009

Sex is so nothing

anniversaire-andre-pieyre-mandiargues-L-4.jpgC'est ce qu'on a envie de dire, de crier même à cette déferlante de sexe dans les magazines les plus divers, sur tous les écrans possibles et imaginables ; le sexe est devenu obligatoire, autrement dit triste, dommage...

Raphaël Sorin s'amuse bien à ce propos dans son blog, avec un détour par Pieyre de Mandiargues, un auteur qu'on pourra relire...

dimanche, 18 mai 2008

A propos de la pornographie ambiante

"L'exhibition est inhibition"

Philippe Sollers, Un vrai roman

jeudi, 09 février 2006

La seule forme d’obscénité

Pris sur le blog de C.C. :

En parcourant la Correspondance de Bukowski : "Pour moi, il n’y a rien d’obscène dans le sexe, ni dans les fonctions physiologiques (quoique mis ensemble ça puisse devenir bordélique de temps en temps !), la seule forme d’obscénité c’est d’écrire mal sur un sujet. Le style authentique ou l’art pur ne sont jamais obscènes, quels que soient les sujets abordés, le choix des mots ou la forme employée…" (À Ann Menebroker, octobre 1966)