Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 30 avril 2019

Héros de la Résistance

jean moulin, ces héraultais qui ont fait l'histoireJean Moulin était un jeune homme plutôt insouciant, plein d’humour et attiré par les arts. Ses qualités intellectuelles, la rigueur qu’il emploiera à les développer, son courage et les événements historiques vont faire de lui un héros hors du commun.
Sa vie commence paisiblement : Il naît le 20 juin 1899 à Béziers. Son père, qui comptera beaucoup pour lui, est professeur d'histoire, républicain, franc-maçon, président de la section locale de la Ligue des droits de l'homme et conseiller radical-socialiste de l'Hérault.
Jean est un enfant rêveur, assez taquin et doué pour le dessin : il caricature ses enseignants et fait l'admiration des ses camarades. « Intelligent, fera un excellent élève quand il se décidera à travailler » écrivent ses professeurs. Il s'inscrit à la faculté de droit de Montpellier. Mais la famille n'est pas riche, il doit travailler pour payer ses études ; grâce aux relations de son père, il entre comme attaché au cabinet du préfet de l'Hérault, en septembre 1917. (...)
En 1940, c'est l'Exode. Préfet de l’Eure-et-Loir, il fait tout son possible pour protéger les populations qui déferlent dans son département. Le 17 juin, il est arrêté par les allemands qui le somment de signer un document accusant à tort les troupes sénégalaises de l'armée française de massacres de femmes et enfants. Il refuse, les allemands le passent à tabac. Enfermé, craignant de finir par céder sous les coups de ses bourreaux, il se tranche la gorge avec des morceaux de verre. Découvert à l'aube baignant dans son sang, il est sauvé de justesse et gardera une cicatrice qu'il cachera sous un foulard. Il retrouve son poste, mais pas pour longtemps. Le gouvernement de Vichy le révoque le 2 novembre.
Rien ne le retient plus maintenant. Décidé à entrer pour de bon dans la clandestinité, il quitte Chartres le 15 novembre. « Fort de la certitude que les patriotes français doivent s'unir et obtenir une aide extérieure pour mener à bien leur combat », il estime que ses compétences trouveront leur utilisation dans le rôle d'agent de liaison entre la France captive et la France libre. Il s'installe d'abord dans la maison familiale de Saint-Andiol puis à Marseille. De là, il se déplace dans plusieurs villes du Midi, multipliant les contacts, rencontrant les mouvements de résistance de la Zone libre, parmi lesquels Henri Frenay, fondateur d'un des mouvements les plus structurés, le Mouvement de Libération nationale. Et tout cela avec l'aide d’Antoinette Sachs, entrée elle aussi dans l'action clandestine.
Raymond Alcovère, Extraits de Jean Moulin, héros de la résistance, dans
Ces #Héraultais qui ont fait l'Histoire, Papillon Rouge éditions.

jeudi, 18 avril 2019

Notre-Dame : la Fondation Abbé Pierre s'adresse aux riches donateurs

fondation-abbe-pierre-dons-reconstruction-notre-dame-1-696x464.jpg"Nous sommes très attachés au lieu des funérailles de l’abbé Pierre. Mais nous sommes également très attachés à son combat."

Donner des centaines de millions d’euros pour reconstruire un lieu où les croyants pourront prier pour les plus pauvres, c’est bien. Mais si l’on pouvait aussi donner un peu d’argent directement aux plus pauvres, ça serait pas mal aussi. Voici, en somme, le message que tient à faire passer la Fondation Abbé Pierre.

https://positivr.fr/fondation-abbe-pierre-dons-reconstruction-notre-dame/

dimanche, 03 février 2019

L’Histoire a pour moteur essentiel les passions et non la raison

Onfray.jpgÀ l’heure où la France n’en finit plus de tenter de s’extraire de la crise des Gilets jaunes qui cristallise un profond mécontentement social, c’est un Michel Onfray combatif et particulièrement mordant qui monte au créneau pour dénoncer "la violence libérale" et l’écologie "des bobos urbains". Prenant la défense d’une colère populaire, selon lui, légitime, le philosophe normand, passé maître dans l’art de la polémique, stigmatise la confiscation du pouvoir par un système qui l’a volé au peuple.

Lire ici

lundi, 07 janvier 2019

Toit

toit.jpgDans le journal de Louis XVI, à la date du 14 juillet 1789, on a trouvé cette mention : rien

mercredi, 02 janvier 2019

Futur

DlgICHzXgAYoH8J.jpg large.jpg“Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur.”
Winston Churchill
et Magritte...

18:59 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : churchill, magritte

lundi, 26 novembre 2018

Bon anniversaire à Montpellier...

46688945_779841872352071_7447409571129196544_n.jpgUn bon anniversaire à cette jeune fille, tout juste âgée de 1033 ans...
C'était un 26 novembre 985, et pour la première fois, apparaissait son nom dans les documents d'archives, dans cette fameuse donation d'une terre dite de Montpellier à la famille des Guilhem par le comte de Melgueil et son épouse qui avait été transcrite au début du 13ème siècle dans le "Liber Instrumentorum Memoralium" (source Archives communales de Montpellier)
"Au nom du seigneur, moi Bernard, comte, et mon épouse Sénégonde, nous ensemble également, sommes donateurs à Guilhem, pour son service et sa bonne volonté, de quelque chose de notre propre alleu, qui est dans le territoire de la cité de Maguelone, dans les abords du château de Substantion, dans les limites de la villa de Candillargues nous te donnons un manse, et dans les limites de la villa de Montpellier, nous te donnons un manse où demeure Amalbert, avec leurs limites et toutes leurs dépendances qui reviennent à ces manses qui nous viennent de la donation d'un homme du nom de Bert, c'est-à-dire maisons, enclos, cours, jardins, oliviers, issues, champs, vignes, prés, forêts, garrigues, arbres fruitiers et non fruitiers, eaux et leurs cours, toutes choses, et sur toutes choses, au titre de possession, tant des droits actuels que les droits à obtenir, dans leur intégralité. Ainsi, nous te donnons, autant qu'il revient à ces manses, comme la loi salique m'oblige, de telle sorte que, de ce jour et dans l'avenir, tu les ais, les tiennes, les possèdes, et les défendes. Assurément, si quelqu'un, nous ne croyons pas que cela puisse arriver, ou si nous donateurs, ou si un homme voulait rompre cette charte de donation ou qu'il l'a trouble, qu'il ne puisse revendiquer ce qu'il demande, mais qu'à titre de composition, il te donne cet alleu au double ou amélioré. Et que dans l'avenir, cette charte demeure ferme et stable en tout temps avec la stipulation annexée.
Cette charte de donation est faite le 6 des calendes de décembre de la 22ème année du règne du roi Lothaire.
Signum du comte Bernard et de son épouse Sénégonde, nous ensemble également qui avons ordonné d'établir cette charte et l'avons confirmée de nos mains et avons prescrit aux témoins de la corroborer"

Texte de Fabrice Bertrand

 

10:56 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, histoire

samedi, 17 novembre 2018

Marie de Montpellier, le destin d'une ville, dans "Ces Héraultais qui ont fait l'Histoire"

ces héraultais qui ont fait l'histoire, marie de montpellierOr, contre toute attente, Guilhem VIII meurt, à l'âge de 42 ans ; il lègue tous ses biens aux enfants d'Agnès et prend pour successeur l'aîné d'entre eux, qui devient Guilhem IX, à l'âge de 15 ans. Marie, elle, en a 19, mais de caractère bien trempé, elle n'a pas l'intention de céder la place. Car elle est l'héritière légitime ; et les Montpelliérains lui sont attachés, ils n'apprécient pas l'attitude d'Agnès qui dilapide l'argent de la commune. Les bourgeois en charge de l'administration de la ville jusqu'à la majorité de Guilhem IX prennent le parti de Marie, et au printemps 1204, chassent le jeune Guilhem, Agnès, ses frères et les membres du Conseil qui lui sont restés fidèles. Les Montpelliérains proclament qu'ils ne reconnaissent d'autre seigneur que Marie, à condition qu'elle respecte la charte qu'ils ont rédigée. Malins et avisés, ils décident de lui donner un époux assez puissant pour garantir la ville contre toute convoitise et assez lointain pour qu'il ne se mêle pas de trop près de leurs affaires.
Extrait de Marie de Montpellier, le destin d'une ville, dans "Ces Héraultais qui ont fait l'Histoire"

jeudi, 24 août 2017

France

Au 30 rue de Belleville, la Bellevilloise Paris 1924.jpg« La France est le pays des accomplissements imprévus. Toutes les contradictions, comme des fleuves, coulent vers elle. Elle les intègre et les assimile, non sans mal, dans des synthèses instables, qui, sans arrêt, se métamorphosent. C'est le pays des fins qui s'ignorent. Drôle de royaume révolutionnaire... »

Philippe Sollers.

 

samedi, 01 juillet 2017

En Veil

Simone Veil

02:33 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : simone veil

dimanche, 30 avril 2017

L'amée des ombres

3734573196.jpg« Ces gens auraient pu se tenir tranquilles. Rien ne les forçait à l’action. La sagesse, le bon sens leur conseillait de manger et de dormir à l’ombre des baïonnettes allemandes et de voir fructifier leurs affaires, sourire leurs femmes, grandir leurs enfants. Les liens matériels et les biens de la tendresse étroite leur étaient ainsi assurés. Ils avaient même pour apaiser et bercer leur conscience, la bénédiction du vieillard de Vichy. Vraiment, rien ne les forçait au combat, rien que leur âme libre. »
Joseph Kessel, L’armée des ombres. 1943

samedi, 15 avril 2017

The liner Queen Elizabeth bringing American troops into NY Harbor at the end of WWII 1945

The liner Queen Elizabeth bringing American troops into NY Harbor at the end of WWII 1945.jpg

23:50 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 22 septembre 2016

Spanish Civil War

Cs8r8mBWAAADfU3.jpgSpanish woman fighting for the Republican Loyalists in the Spanish Civil War. She is armed with a British Lee-Enfiel

21:25 Publié dans Histoire, Photo | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 22 juillet 2016

Carte drolatique d’Europe 1870 de Paul Hadol

Cnpvp9gW8AEIrB7.jpg

07:02 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 05 juin 2016

1944

CkMEXOmWYAAiMxy.jpgSimone Segouin, an 18-year-old French Résistance fighter during the war. Chartres, France 1944.

16:41 Publié dans Histoire, Photo | Lien permanent | Commentaires (3)

samedi, 12 mars 2016

Autres temps...

 CdIo24lWIAEUSaQ.jpgLe Président de la République Armand Fallières à la terrasse du Lapin agile, Montmartre 1909

18:02 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 08 janvier 2015

Immortel

Charlie Hebdo

jeudi, 03 juillet 2014

N'oublions pas, c'était pas cadeau !

36.jpg

01:54 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : congés payés

mardi, 27 mai 2014

Le puits initiatique du palais de la Regaleira, à Sintra, Portugal

pozoi.jpg

22:50 Publié dans Histoire, Photo | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 11 février 2014

Anna Marly

Marly.jpgAnna MARLY, née Bétoulinsky, en Russie. Artiste renommée dès les années 30, elle compose des centaines de chansons, dont le "chant des partisans", adapté ensuite en français par Joseph Kessel et Maurice Druon. Elle a eu une vie incroyable, riche, mouvementée, engagée...

Rien que leur âme libre

kessel.jpg10 février 1898, naissance de Joseph KESSEL, journaliste et grand romancier français qui sut nourrir son œuvre de sa vie aventureuse et héroïque. Profondément engagé dans la Résistance au nazisme, Kessel composera, avec Maurice Druon, les paroles du chant des partisans, hymne de la résistance. Ses romans, en particulier l’Equipage, Belle de jour, l’armée des ombres, Terre de feu, le Lion, connaîtront – et connaissent encore – un immense succès et de nombreuses adaptations au cinéma. La plupart de ses livres sont disponibles aux éditions Folio.

« Ces gens auraient pu se tenir tranquilles. Rien ne les forçait à l’action. La sagesse, le bon sens leur conseillait de manger et de dormir à l’ombre des baïonnettes allemandes et de voir fructifier leurs affaires, sourire leurs femmes, grandir leurs enfants. Les liens matériels et les biens de la tendresse étroite leur étaient ainsi assurés. Ils avaient même pour apaiser et bercer leur conscience, la bénédiction du vieillard de Vichy. Vraiment, rien ne les forçait au combat, rien que leur âme libre. »
L’armée des ombres. 1943