Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 02 septembre 2015

Venise

Philippe Sollers, Venise"Venise est une seule église traversée par l'eau"

Philippe Sollers, Paradis

22:08 Publié dans Venise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe sollers, venise

mardi, 01 septembre 2015

Prohibitions

"Le monde des réalités sensuelles est barré de prohibitions dont les plus dangereuses sont peut-être celles du langage."

Marguerite Yourcenar

Air frais

René Magritte

René Magritte

03:19 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rené magritte

Vincent Van Gogh

Vincent Van Gogh, John Peter RusselVincent Van Gogh by John Peter Russel, 1886. Van Gogh Museum

lundi, 31 août 2015

à quoi bon

Charles-Albert Cingria"Si l'on ne trouve pas surnaturel l'ordinaire, à quoi bon poursuivre ?" Charles-Albert Cingria

dimanche, 30 août 2015

A la vôtre !

Pieds Nickelés

19:50 Publié dans alcool, humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pieds nickelés

samedi, 29 août 2015

Humour belge !

11755905_10153138206267861_5116634829274978549_n.jpg

14:42 Publié dans humour | Lien permanent | Commentaires (0)

Misère !

11948077_10207287208328781_42023022_n.jpg

vendredi, 28 août 2015

Le ciel infusé

l-estaque-with-red-roofs-1885.jpg
Il peignait la mer, l'eau épaisse, la clarté humide, le ciel infusé. Il la suspendait, à l'horizon, massive et bleue, comme elle apparaît parfois des hauteurs de l'Estaque, lorsqu'entre la paroi des roches on débouche brusquement devant elle. Il lui faisait surplomber le cadre pierreux de ces roches comme un grand miroir renversé.
Joachim Gasquet, Cézanne, éditions encre marine

Où la Grande Muraille de Chine se jette dans la mer

où la Muraille de Chine prend fin.jpg

21:39 Publié dans Chine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : muraille de chine

But

conte-frere-grimm-photo5.jpg"La littérature a pour but de découvrir la Réalité en énonçant des choses contraires aux vérités usuelles."

Proust à Paul Morand

jeudi, 27 août 2015

Beauté

Guido Ceronetti"Tant qu'il existera des fragments de beauté, on pourra encore comprendre quelque chose au monde."

Guido Ceronetti

Rancune

"On m'a si souvent ramené à la raison, on m'a si souvent prévenu contre ma fantaisie que j'ai gardé rancune à la logique."

Joë Bousquet

Un jour

"Ecoute le silence et écris, pour faire de ton amour un jour au lieu d'un songe."

Charlotte Jousseaume

mercredi, 26 août 2015

J’ai une maladie : je vois le langage.

68014-large-215892.jpgL’écriture de Barthes se reconnaît aussitôt : elle frappe visiblement l’oreille. Découpée, mate, retenue, elle semble s’éloigner de ce qu’elle dit en l’annulant par avance. « J’ai une maladie : je vois le langage. »
Philippe Sollers
http://www.pileface.com/sollers/spip.php?article812

mardi, 25 août 2015

Zone obscure

"Écrire consiste donc le plus souvent à remplacer l’objet de notre émotion par un objet qui nous appartienne en propre et dont nous soyons, comme auteur, la zone obscure. L’inexprimé se trouve maintenant en nous par rapport à notre ouvrage, et non plus en notre modèle par rapport à nous. On écrit pour changer le mystère de place, le transplanter en soi, en transformer le contenant, pour être soi-même le prolongement de ce qu’on exprime à grand-peine, pour se débarrasser de tout le reste (qui est donc littérature)."

Philippe Sollers, Une curieuse solitude

Lecture

« Lorsque mon cœur oppressé me demande du repos, la lecture vient à mon secours. Tous mes livres sont là sous ma main : il m’en faut peu, car je suis depuis longtemps bien convaincu de la parfaite inutilité d’une foule d’ouvrages qui jouissent encore d’une grande réputation… »

Joseph de Maistre

Faites-vous animal !

joseph-de-maistre.jpgDe Maistre joue sur les trois registres, ce qui est très rare ; il passe avec aisance du latin au grec, et du grec à l’hébreu. Cette agilité, dans notre langue, est à peu près unique à ce niveau d’élaboration. Ce nom propre ne pouvait dès lors qu’être rejeté passionnément par la corporation des ignorants. « Le génie de chaque langue, dit le Savoyard, se meut comme un animal pour trouver de tous côtés ce qui lui convient. » J’aime beaucoup cette déclaration, dont je me sens solidaire. Faites-vous animal, et vous comprendrez mieux la langue. Voilà ce qu’il faudrait à chaque humain, pour contrecarrer la tendance à blablater à côté. Voltaire est un animal impressionnant, lui aussi.

Philippe Sollers, L'infini n°130 Hiver 2015

Tout le monde !

gustave parkingTout le monde est d'accord pour critiquer la pensée unique !

Gustave Parking

13:50 Publié dans humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gustave parking

lundi, 24 août 2015

sans le vrai deux, il n’y a pas de vrai trois

2880898504.jpg" Je crois que la Chine peut amener quelque chose à l’Occident avec son intuition ternaire. L’Occident a privilégié la logique duelle, ce qui constitue sa grandeur. Cette séparation du sujet et de l’objet fut sa démarche originale. Cela étant, maintenant qu’on a conquis la matière et le monde entier, il est peut-être temps de valoriser la dimension ternaire. La Chine n’a peut-être pas assez privilégié le deux, qui représente le droit, le respect de l’autre, la démocratie et la liberté. Or sans le vrai deux, il n’y a pas de vrai trois."

François Cheng

13:53 Publié dans Chine | Lien permanent | Commentaires (0)