Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 24 juillet 2024

Méfiez-vous des romanciers

Victore HugoEn 1832, à la tête des conservateurs, le baron Thénard s'opposa farouchement au projet de Victor Hugo de réduire de 16 heures à 10 heures la durée du travail journalier des enfants. Thénard devint le "Thénardier", le couple d'aubergistes qui maltraite Cosette...

mardi, 23 juillet 2024

Voix vives

20240723_183934.jpgSur le stand des éditions Gros Textes, avec Yves Artufel, à Sète pour Voix vives, de Méditerranée en Méditerranée...
Venez nombreux, c'est jusqu'au 26 juillet, place du Pouffre à Sète avec des lectures et animations dans plusieurs lieux de la ville.

samedi, 20 juillet 2024

A Voix vives, de Méditerranée en Méditerranée

accueil_01.jpgJe serai présent à Sète mardi 23 juillet de 18 h à 20 h sur le stand des éditions Gros Textes au festival Voix vives, de Méditerranée en Méditerranée pour y dédicacer notamment « La découverte de Xénon », nouvelle qui vient de paraître, et « Doubles », recueil de nouvelles (2022).

Sète, place du Livre : place du Pouffre /Léon Blum.

Au plaisir de vous y retrouver.

Dans des temps très anciens, la terre de Guayaquil était cernée par une lande marécageuse peuplée d’oiseaux, d’insectes et de crocodiles. Jamais un humain ne l’avait traversée. La progression y était trop dangereuse parmi les eaux boueuses, les marais et les sables mouvants.

Heureuse enclave au milieu de cette désolation, Guayaquil s’ordonnait autour d’un pic rocheux prolongé au sud par un plateau. Une rivière arrosait les jardins étagés au pied de la montagne. Puis, lande et forêt s’étalaient jusqu’aux limites du monde connu. Au-delà, de toutes parts, on ne distinguait qu’une immense étendue verte, apparemment infinie. Etait-ce l’influence de cette crête rocheuse, en tout cas, un microclimat sec et tonique rendait la vie supportable et même agréable à Guayaquil.

Les rares intrépides qui s’étaient aventurés hors des limites du village n’en étaient pas revenus.

La Découverte de Xénon, Raymond Alcovère, début du texte.

Couverture : Laure Scheffel

Gros Textes éditions,  74 pages, 8 €, format 14 x 10 cm

https://grostextes.fr/publication/la-decouverte-de-xenon/

Pour toute information : raymond.alcovere@gmail.com

mercredi, 10 juillet 2024

Signature au Festival Voix vives, à Sète le 23 juillet

La découverte de XénonJe serai en signature à Sète mardi 23 juillet de 18 h à 20 h sur le stand des éditions Gros Textes au festival Voix vives, de Méditerranée en Méditerranée. Avec notamment « La découverte de Xénon » qui vient de paraître, et « Doubles », recueil de nouvelles.

Sète, place du Livre : place du Pouffre /Léon Blum.

Au plaisir de vous y retrouver

Extrait 3 de la Découverte de Xénon :

Toujours il avait été fasciné par les limites du monde. « Impossible que la vie s’arrête aux marécages ! » « Il doit bien y avoir un ailleurs ! » répétait-il. L’idée de partir à sa découverte l’obsédait. Fasciné par les oiseaux, il les observait sans cesse. Jusqu’au jour où il eut cette idée : « C’est par les airs qu’il faut voyager ! »

Mais c'était un interdit. Alors, sans rien dire à personne, il commença à réfléchir, dessiner des plans, des maquettes. Poursuivant sa quête, Il construisit, dans le plus grand secret, à l'aide de bois, de cordages et de tissus, une paire d’ailes, adaptée à son corps et qu’il pouvait actionner grâce à un mécanisme par lui conçu. Son idée, prendre de l’élan à partir du plateau de la montagne, puis sauter dans le vide. Évidemment, le précipice qui surplombait les champs était assez abrupt pour se rompre le cou en cas de chute.

Il était bien conscient du danger, pourtant il était persuadé qu'il réussirait. Personne, bien sûr, n'était au courant. Il avait suffisamment réfléchi, il était temps de passer à l'action.

Le livre peut être commandé ici :

https://grostextes.fr/publication/la-decouverte-de-xenon/

Contact : raymond.alcovere@gmail.com

lundi, 08 juillet 2024

"Les jours se mêlent dans un ordre plus audacieux." Hölderlin

Hölderlin

10:22 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hölderlin

dimanche, 07 juillet 2024

Un rêve...

448628469_7672731229512480_5335140729554371454_n.jpg

15:18 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 06 juillet 2024

Arbres...

449176005_10229500453989023_1120955447248610480_n.jpg

Audrey et Colette

GRvBD2_XoAAwJyb.jpgAudrey Hepburn et Colette en 1951. Audrey se préparait alors à jouer Gigi à Broadway et était venue recueillir les derniers conseils de l'auteur à Paris.

vendredi, 28 juin 2024

La découverte de Xénon (2)

GJDTokHX0AAuxGb.jpgXénon avait seize ans. Enfant chétif et même maladif, il était d'abord resté à l’écart des jeux violents et brutaux de son âge, plutôt enclin aux plaisirs du rêve et de l’imagination. Puis, sans que l’on sache pourquoi, vers douze ans, il avait recouvré la santé, son corps s’était raffermi et développé. Il avait alors rattrapé le temps perdu, se livrant sans relâche aux exercices physiques. Et rapidement, il gagna une stature et une force remarquables.

De ces années de jeunesse, il avait conservé une maturité intellectuelle et une imagination bien supérieures à la moyenne. En outre, par l’aspect quasi miraculeux de ce qu'il fallait bien appeler sa guérison, il était généralement considéré comme chanceux, voire comme un porte-bonheur par certains.

Toujours il avait été fasciné par les limites du monde. « Impossible que la vie s’arrête aux marécages ! » « Il doit bien y avoir un ailleurs ! » répétait-il. L’idée de partir à sa découverte l’obsédait. Fasciné par les oiseaux, il les observait sans cesse. Jusqu’au jour où il eut cette idée : « C’est par les airs qu’il faut voyager ! »

La Découverte de Xénon, Raymond Alcovère, nouvelle.

Gros Textes éditions,  74 pages, 8 €, format 14 x 10 cm

Couverture : Laure Scheffel

Disponible sur le site de l'éditeur :

https://grostextes.fr/publication/la-decouverte-de-xenon/

Ou bien vous pouvez directement me contacter...

raymond.alcovere@gmail.com

La découverte de Xénon

jeudi, 20 juin 2024

La découverte de Xénon

La découverte de XénonDans des temps très anciens, la terre de Guayaquil était cernée par une lande marécageuse peuplée d’oiseaux, d’insectes et de crocodiles. Jamais un humain ne l’avait traversée. La progression y était trop dangereuse parmi les eaux boueuses, les marais et les sables mouvants.

Heureuse enclave au milieu de cette désolation, Guayaquil s’ordonnait autour d’un pic rocheux prolongé au sud par un plateau. Une rivière arrosait les jardins étagés au pied de la montagne. Puis, lande et forêt s’étalaient jusqu’aux limites du monde connu. Au-delà, de toutes parts, on ne distinguait qu’une immense étendue verte, apparemment infinie. Etait-ce l’influence de cette crête rocheuse, en tout cas, un microclimat sec et tonique rendait la vie supportable et même agréable à Guayaquil.

Les rares intrépides qui s’étaient aventurés hors des limites du village n’en étaient pas revenus.

La Découverte de Xénon, Raymond Alcovère, début du texte.

Couverture : Laure Scheffel

Gros Textes éditions,  74 pages, 8 €, format 14 x 10 cm

https://grostextes.fr/publication/la-decouverte-de-xenon/

raymond.alcovere@gmail.com

 

mardi, 18 juin 2024

Le Saut dans le vide, article de Jacki Maréchal

Jacki Maréchal, Le Saut dans le videVoici un livre d’artiste à fréquenter sans hésitation, texte de Raymond Alcovère, auteur de plusieurs romans, et peintures de Claude-Henri Bartoli : un duo magique en osmose parfaite. L’ouvrage nous entraîne au large d’un océan, autour d’une terre de feu, lente à la transformation intérieure mais exhortant à une escalade nocturne qui envahit corps et esprit pour donner ses fruits lentement, sans décliner. On parle ici d’un volcan autant que d’un creuset d’alchimiste. Le lecteur grandit de page en page en compagnie du philosophe, de l’alchimiste ou du philosophe-alchimiste, tous trois conteurs à leur manière, rivés à la fois au sol, au ciel, et aux besoins sempiternels du voyage initiatique vers l’absolu. Une histoire qui pourrait rappeler l’hallucination d’un sorcier chaman, son désir de se faire visionnaire dans une sorte de chaos lisible comme un point d’appui soulevant le monde. Ces écrits envoûtants ne sont rien de moins que la conscience de notre descente en nous-même, par l’amour dionysiaque, par notre moi de nouveau-né et par d’autres bourrasques de vent où chevaucher le soleil. Toutes choses transportant nos sens, loin du poids de l’ancien monde jusqu’à la vivante et vivifiante racine où l’on n’actionne plus la parole. La lecture bouscule nos besoins de protections, nos désirs de figer un flux et de rester à l’entrée d’un temple symbolique, alors que l’on pourrait y faire fructifier nos possibles : « Qui boit tous les jours à la Source d’Or vivra au moins mille années. ». Plus vous lisez et admirez ce beau livre d'artiste, plus vous vous pénétrez, lisez-le tous les jours !
Jacki Maréchal
Livre d'artiste grand format (29 x 42 cm), 28 pages imprimées par un éditeur professionnel sur un papier de qualité supérieure Munken. Chaque ouvrage est accompagné d’une œuvre originale de Claude-Henri Bartoli (format 21×32, technique mixte : acrylique, encre et pastel). Prix de l’ouvrage : 50 € (+ 10 € de frais d’envois si vous n’habitez pas Montpellier)
Contact : raymond.alcovere@gmail.com
 

vendredi, 14 juin 2024

Tu as bien fait de partir, Arthur Rimbaud : René Char

GNE4tcyXIAAMf53.jpg

Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas

448110228_910119667795592_5340147827360103282_n.jpgFiguier à l'envers à Bacoli, Italie. Personne ne sait vraiment comment l'arbre s'est retrouvé là ou comment il a survécu, mais année après année, il continue de pousser vers le bas et de produire des figues.

09:52 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 13 juin 2024

2024 !

GPqVl5-WAAA44QE.jpg

19:11 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : george orwell

lundi, 10 juin 2024

Toute ressemblance avec une quelconque réalité serait évidemment fortuite...

GO-9_ADXoAAUy-n.jpg

18:39 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 07 juin 2024

J'aime bien cette vieille carte postale de Montpellier qui me rappelle l'univers de Paul Delvaux

Montpellier.jpg

lundi, 03 juin 2024

Roman

FxMc3DZWYAMUgPv.jpg« La bêtise des hommes vient de ce qu’ils ont réponse à tout. La sagesse du roman, c’est d’avoir question à tout. »
Milan Kundera

dimanche, 02 juin 2024

Philippe le Tellier, 1961

Philippe le Tellier

11:06 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philippe le tellier

samedi, 01 juin 2024

Indulgence

GPAGMnYXwAARY0F.jpgCe mélange de charme et d’intelligence qu’on appelle l’indulgence...
(Extrait d'un roman à venir)

vendredi, 31 mai 2024

Résister

Gilles Deleuze, Henri Cartier-BressonLe système nous veut triste et il nous faut arriver à être joyeux pour lui résister.
Gilles Deleuze
Photo : Henri Cartier-Bresson, Serbie, 1965