Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 11 mars 2017

Pleine lune

Paul Valéry, shoji ueda"L'univers est un défaut dans la pureté du Non-être."
Paul Valéry
Photo de Shoji Ueda

jeudi, 01 octobre 2015

A fond

Paul Valéry, Mihai Florea"On n'est jamais assez content de soi pour se livrer à fond."
Paul Valéry
Photo de Mihai Florea

Harmoniques

Pawel Klarecki .jpg« Il faut jeter des pierres dans les esprits, qui y fassent des sphères grandissantes ; et les jeter au point le plus central, et à intervalles harmoniques. » 
Paul Valéry

Photo de Pawel Klarecki

mardi, 29 septembre 2015

Avec amour

renoir2.jpg"La peinture permet de regarder les choses en tant qu'elles ont été une fois contemplées avec amour." Paul Valéry

Auguste Renoir

dimanche, 27 septembre 2015

Forme

Paul Valéry"Le plus beau serait de penser dans une forme qu'on aurait inventée."

Paul Valéry

20:18 Publié dans Papillote | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paul valéry

mardi, 05 mai 2015

Obscénités

"C'est ainsi que les personnes du monde disent les mêmes obscénités que le peuple, mais en termes ternes, élégants et différés."

Paul Valéry

14:41 Publié dans Papillote | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paul valéry

samedi, 20 septembre 2014

L'esprit

« Ce qu’il y a de plus vil au monde, n’est-ce point l’Esprit . C’est le corps qui recule devant l’immondice et le crime. Pareil à la mouche, l’esprit touche à tout. La nausée, les dégoûts, ni les regrets, ni les remords sont de lui ; ils ne sont que des objets de curiosités. Le danger l’intéresse, et si la chair n’était si puissante, il la conduirait dans le feu, avec une sorte de sottise et une avidité absurde et urgente de reconnaissance. »

Paul Valéry

 

 

02:07 Publié dans Grands textes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : paul valéry

vendredi, 21 mars 2014

S'ajouter

Paul Valéry"Trouver n'est rien. Le difficile est de s'ajouter ce qu'on trouve."

Paul Valéry

06:23 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paul valéry

mardi, 18 mars 2014

Faiblesse

Paul Valéry"La violence marque toujours la faiblesse. Les violents en esprit s'arrêtent toujours aux premiers termes des développements de leurs pensées. Les termes délicats, les résonances fines leur échappent; et l'on sait que dans cet ordre de finesse se dissimulent les indices les plus précieux et les relations les plus profondes."

Paul Valéry, Tel quel

lundi, 19 novembre 2012

Jeunesse...

paul valéryLa jeunesse est finie dès que ce que je pense s'imprime dans ce que je fais - tandis que ce que je fais s'incruste dans ce que je pense

Paul Valéry, Tel quel

Photo de Edouard Boubat

vendredi, 06 avril 2012

Profondeur

"Un écrivain est profond lorsque son discours une fois traduit du langage en pensées non équivoques, m’oblige à une réflexion de durée utile sensible.
Mais la condition soulignée est essentielle. Un habile fabricateur, comme il y en a beaucoup- et même un homme habitué à faire profond- peut toujours simuler la profondeur par un arrangement et une incohérence des mots qui donne le change. On croit réfléchir au sens, tandis qu’on se borne à le chercher. Il vous fait restituer bien plus que ce qu’il a donné. Il fait prendre un certain égarement qu’il communique, pour la difficulté de le suivre.
La plus véritable profondeur est la limpide.
Celle qui ne tient pas à tel ou tel mot- comme mort, Dieu, vie, amour, mais qui se prive de ces trombones…"
Paul Valéry, Tel quel 

19:28 Publié dans Grands textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paul valéry

Jeunesse...

"Ma jeunesse est finie dès que je que pense s'inprime dans ce que je fais, tandis que ce que je fais s'inscruste dans ce que je pense."

Paul Valéry

19:16 Publié dans Grands textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paul valéry

jeudi, 29 avril 2010

Psaume

Regard sur horizon.jpgL'esprit libre a horreur de la compétition. Il prend parti pour son rival. Il sent trop que si les défaites nous abattent, les victoires nous suppriment. Celui que peut abattre la défaite, serait aboli et dissous par la victoire. Il répugne aux deux basses pensées que donnent la victoire et la défaite. Tout ce qui empêche l'esprit de former toutes les combinaisons possibles l'altère dans son essence, qui est de les former.


Paul Valéry, Tel quel

Regard sur horizon fixe, Andrée-Anne Dupuis-Bourret, acrylique, encre, dessin marouflé et broderie sur toile

55'' x 26'', 2004

mercredi, 21 avril 2010

Trouver n'est rien. Le difficile est de s'ajouter ce que l'on trouve

IMG_8784.jpgDans La Soirée avec Monsieur Teste, Valéry explique pourquoi, à la recherche du succès littéraire, auquel il aurait pu légitimement aspirer suivant le voeu de ses amis, il a préféré autre chose. La recherche du succès entraîne nécessairement une perte de temps : " Chaque esprit qu'on trouve puissant commence par la faute qui le fait connaître. En échange du pourboire public, il donne le temps qu'il faut pour se rendre perceptible... " M. Teste est un homme qui a mieux employé son temps : " J'ai fini par croire que M. Teste était arrivé à découvrir des lois de l'esprit que nous ignorons. Sûrement, il avait dû consacrer des années à cette recherche : plus sûrement, des années encore, et beaucoup d'autres années avaient été disposées pour mûrir ses inventions et pour en faire ses instincts. Trouver n'est rien. Le difficile est de s'ajouter ce que l'on trouve. " Tel était bien sans doute le programme ambitieux que s'était assigné Valéry lui-même à l'époque où il rédigeait cette fameuse Soirée avec Monsieur Teste. " Cet ouvrage a paru pour la première fois en 1896 dans la Revue Centaure. "

Peinture de Frédérique Azaïs-Ferri

mercredi, 10 février 2010

Fictions...

jean-seberg.jpgL’infériorité de l’esprit se mesure à la grandeur apparente des objets et des circonstances dont il a besoin pour s’émouvoir. Et surtout à l’énormité des mensonges et des fictions dont il a besoin pour ne pas voir l’humilité de ses moyens et de ses désirs. (Paul Valéry)

Photo : Jean Seberg

lundi, 08 février 2010

9, rue de la Vieille intendance à Montpellier

Jardindesplantes2.jpgC'est à cette adresse que Paul Valéry a écrit "Monsieur Teste", tout près de la Place de la Canourgue et de la cathédrale de Montpellier, dans la même maison qui vit naître Auguste Comte. Fruttero et Lucentini, qui avaient réuni leurs chroniques de "La Stampa" sous le titre de "La prédominance du crétin", terminent leur livre par ces lignes sur Valéry : « Monsieur Teste n’est pas un symbole commode, un héros triomphant que l’on peut suivre en rangs, en entonnant des slogans. En un certain sens, il a toujours été vaincu. Mais à intervalles assez longs, quand les trottoirs hurlants se sont momentanément vidés, on peut toujours, si on le désire, entendre son pas nocturne, régulier, imperturbablement solitaire ».

On pourra ici faire une promenade littéraire dans Montpellier

Photo : Le Jardin des Plantes à Montpellier

mercredi, 08 octobre 2008

Conversations avec Paul Valéry

VUESDUCIEL S3 (34).JPGOn trouve dans le Journal de Gide ces notes fort intéressantes sur ses rencontres avec Paul Valéry : « Après-midi avec P.V. Longue conversation qui me laisse fourbu. » « Paul m’invite à dîner. Rentré très tard, épuisé » « Plaisir intense de revoir V., entre deux trains. Mais je repars brisé, la tête en feu. »

Photo de Gildas Pasquet

vendredi, 23 novembre 2007

Profits

 « La guerre est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui, eux, se connaissent mais ne se massacrent pas »

Paul Valéry

09:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : guerre, Paul Valéry

jeudi, 18 janvier 2007

Le temps...

Le temps scintille et le songe est savoir

Paul Valéry