Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 août 2017

David Alan Harvey

David Alan Harvey

07:40 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : david alan harvey

Antoine Watteau

Watteau

07:31 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : watteau

Ina et Hitchcock, photo by J.Sieff, 1962

jean-loup sieff, hitchcock

Genova

Genova

mardi, 22 août 2017

Le vide

Wu Shixian -summer landscape.jpg« Le vide ne devient abîme que si on lui résiste. C’est entièrement détaché, et pour ainsi dire lui-même déjà vide, qu’un corps ne craindra plus le vide, et n’aura plus rien à craindre, car si l’on joue avec le vide, il n’existe plus de face-à-face, aucun rapport de force : une autre souplesse doit naître. »

Yannick Haenel

Peinture de Wu Shixian

Portrait de femme (1882) par Marie Bashkirtseff

Portrait of a Woman (1882) by Marie Bashkirtseff.jpg

01:58 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 20 août 2017

Cézanne par Ramuz

cezanne, charles-ferdinand ramuz« Songeons bien à la solitude de Cézanne, au vide qu’il y a eu autour de son esprit et de ce cœur soucieux d’attachement quand même ; or il n’a rien trouvé autour de lui, dans le sacrifice complet de soi, que l’ingratitude des choses très hautes, dont la seule façon de vous répondre et de vous récompenser est une voix en vous qui vous crie que, pour être digne d’elles, il faut sans cesse regarder plus loin qu’elles et sans cesse les dépasser. D’autres ont des bustes, des statues : sa grandeur à lui est dans le silence qui n’a cessé de l’entourer ; sa grandeur à lui est de n’avoir ni buste, ni statue, ayant taillé le pays tout entier à sa ressemblance, dressé qu’il était contre ses collines, comme on voit le sculpteur, son maillet d’une main et son ciseau de l’autre, faire tomber le marbre à larges pans. »
Charles-Ferdinand Ramuz

samedi, 19 août 2017

Fin du monde

Paul Léautaud À un témoin de Jéhovah venu lui annoncer la fin du monde, Paul Léautaud répondit : "Il ne fallait pas vous déranger pour si peu !"

19:47 Publié dans humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paul léautaud

vendredi, 18 août 2017

Perfection

Baltasar Gracian« À toute perfection il y a un si ou un mais »

Baltasar Gracián

Photo : Bob Landry, 1945

vendredi, 11 août 2017

Admire la baleine !

herman melville, Moby Dick"Oh homme ! admire la baleine, efforce-toi de lui ressembler ; toi aussi reste chaud parmi les glaces, sache vivre dans un monde autre que le tien ; sois frais sous l’Équateur ; que ton sang, au Pôle, demeure liquide... Comme le grand Dôme de Saint-Pierre et comme la grande baleine, garde en toute saison ta chaleur personnelle."

Herman Melville

Photo de Steve Bloom

jeudi, 10 août 2017

Ciel

Koudelka.jpgLes oiseaux sont les habitants du ciel ; parler leur langue est possible
Photo : Josef Koudelka

Robert Mapplethorpe

Robert Mapplethorpe

10:47 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : robert mapplethorpe

Ed Freeman

Ed Freeman

10:46 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ed freeman

Christofer Pilitz

Christofer Pilitz

10:45 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : christofer pilitz

samedi, 05 août 2017

Sport

DGQkhRJUIAA7Zok.jpg« Presque personne ne semble se douter que l’écriture, comme l’amour, la musique,les échecs, les mathématiques, est un sport de haut niveau. Il demande une concentration et un entraînement extrêmes. Il y a des règles: syntaxe, vocabulaire, ponctuation externe et interne, changements de tons, enchaînements, superpositions, ponction. Avant de s’y mettre, un échauffement plus ou moins long est nécessaire. On n’y est pas forcément d’emblée. On n’est pas là où on devrait être. C’est ce que Proust appelle « l’effroyable effort pour rejoindre ». Se rejoindre, le but est là…
Sport ? Mais oui, comme la course ou le saut à la perche. Apparemment, rien de visible, inutile d'expliquer ça à qui que ce soit. Être à sa propre disposition se compose minute par minute, le grain du silence décide de tout. Une mémoire ample et précise vous guide. Il s'agit, comme aux échecs, d'étudier les meilleures parties des professionnels du passé, leurs défenses, leurs contre-attaques, leurs anticipations, leurs coups d’œil, leurs ruses. « Renforcer les points forts, jamais les points faibles », a dit un très grand joueur. Dans une course de fond, on peut attendre longtemps avant de passer en tête, la ligne d'arrivée est dans la tête, le souffle aussi. »
Philippe Sollers, L’École du Mystère

jeudi, 03 août 2017

Un appétit

Roland Barthes« Le mot m'emporte selon cette idée que je vais faire quelque chose avec lui : c'est le frémissement d'un faire futur, quelque chose comme un appétit. Ce désir ébranle tout le tableau immobile du langage. »
Roland Barthes
Photo de Fabrice Robben

From the lost film 'To the Stars' (1906) directed by Georges Méliès

DEiFFHDXgAQyqHn.jpg

01:10 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : georges méliès

mercredi, 02 août 2017

De légères touches de nuit

DGM_tO0XcAAzn1h.jpgJack Kerouac, dans Desolation Angels : « Rembrandt pouvait peindre les bourgeois affairés tels qu'ils venaient poser après déjeuner, mais, à minuit, alors qu'ils dormaient pour se reposer parce qu'il fallait travailler le lendemain, le brave Rembrandt était dans son atelier, occupé à mettre de légères touches de nuit sur ses toiles. »

mardi, 01 août 2017

Bruno Barbey Palermo 1966

DGJdbF2XsAEO8Ho.jpg

20:14 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 30 juillet 2017

Christian Paul Kusch

Christian Paul Kusch.jpg

09:11 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (0)