Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 mai 2019

Courbet, portrait d'une dame espagnole

gustave courbet

dimanche, 17 février 2019

Portrait d'une femme espagnole, Gustave Courbet, 1855

Dy1hIdDXQAAgXCD.jpg large.jpg

vendredi, 23 octobre 2015

Le sentiment raisonné et indépendant de ma propre individualité

ben20_courbet_001z.jpg« J’ai étudié, en dehors de tout esprit de système et sans parti pris, l’art des anciens et l’art des modernes. Je n’ai pas plus voulu imiter les uns que copier les autres. Ma pensée n’a pas été davantage d’arriver au but oiseux de l’art pour l’art. Non ! J’ai voulu tout simplement puiser dans l’entière connaissance de la tradition le sentiment raisonné et indépendant de ma propre individualité. »
Gustave Courbet
Portrait de Charles Baudelaire Musée Fabre, Montpellier

lundi, 15 juin 2009

Les quatre commandements de Courbet (épinglés dans son atelier)

DSCN4903.JPG1 Ne fais pas ce que je fais

2 Ne fais pas ce que les autres font

3 Si tu faisais ce que faisait Raphaël, tu n’aurais pas d’existence propre. Suicide

4 Fais ce que tu vois et ce que tu ressens, fais ce que tu veux

 

Les quatre commandements de Courbet (épinglés dans son atelier)

 

Photo de Nina Houzel

 

dimanche, 14 juin 2009

Je remplace

La_Bacchante_Courbet.jpg"Je remplace la mélancolie par le courage, le doute par la certitude, le désespoir par l’espoir, la méchanceté par le bien, les plaintes par le devoir, le scepticisme par la foi, les sophismes par la froideur du calme et l’orgueil par la modestie."
Lautréamont, Poésies, phrase en exergue

Courbet, Bacchante

mercredi, 27 mai 2009

La Commune de Paris

courbet2.jpgParis est un vrai paradis : point de police, point de sottises, point d'exaction d'aucune façon, point de disputes. Paris va tout seul comme sur des roulettes, il faudrait pouvoir rester toujours comme cela, en un mot c'est un vrai ravissement.

Gustave Courbet

L'Atelier (détail)

00:14 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : gustave courbet

samedi, 23 mai 2009

le plus vraiment peintre du siècle

Gustave_Courbet_(1819-1877)_-_Poor_Woman_of_the_Village.jpgPuis, l’autre est venu, un rude ouvrier, le plus vraiment peintre du siècle, et d’un métier absolument classique, ce que pas un de ces crétins n’a senti. Ils ont hurlé, parbleu! Ils ont crié à la profanation, au réalisme, lorsque ce fameux réalisme n’était guère que dans les sujets ; tandis que la vision restait celle des vieux maîtres et que la facture reprenait et continuait les beaux morceaux de nos musées…

Zola, L'Oeuvre, sur Gustave Courbet

Gustave Courbet, La pauvre femme du village

jeudi, 09 avril 2009

L'ai-je bien descendu ?

GustaveCourbetWomanWithAPar.jpgAlexandre Dumas fils à propos de Courbet : "De quel accouplement fabuleux d'une limace et d'un paon (...) peut avoir été générée cette chose qu'on appelle Monsieur Courbet, de quelle mixture de vin, de bière de mucus corrosif et d'œdème flatulent a pu pousser cette courge sonore et poilue, ce ventre esthétique, incarnation du Moi imbécile et impuissant ?"

Gustave Courbet, La femme au perroquet, 1866