Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 24 juin 2019

Tranquillité

hölderlin

 

"L''esprit de tranquillité est uni à toute profondeur."
Hölderlin

22:18 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hölderlin

dimanche, 19 février 2017

La maison d’un peintre

hölderlin, Paul Klee"Le ciel devient comme la maison d’un peintre quand il montre ses tableaux."
Hölderlin
Paul Klee, Paysage sicilien

mercredi, 06 juillet 2016

Et les signes sont

hölderlin"... Et les signes sont, depuis le lointain des âges, le langage des dieux." Hölderlin

19:12 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hölderlin

mardi, 04 août 2015

Hölderlin et Tiepolo

tiepolo-neptune-venise.jpg"Les dieux viennent sans être devinés, seuls les enfants s'efforcent vers eux, le bonheur est trop aveuglant, trop clair."

"Les souffles d'Italie l'accompagnent, la mer envoie avec lui ses nuages, ses plus beaux soleils."

"Les jours se mêlent dans un ordre plus audacieux."

"Tous les visages semblent parents."

"Le Nil s'avance et tend ses bras pleins de désirs."

"Permets à mon âme d'aller au fond de ton abîme, souvenir de ta Tranquillité."

"La fête passe, et tout reprendra demain son chemin sur l'étroite terre."

"Une Loi veut que tout se glisse comme des serpents au coeur des choses."

"Les murs se dressent, silencieux et glacés, les girouettes crient dans le vent."

"La Nature est plus vieille que le temps, elle domine les dieux de l'Orient et ceux du soir."

Hölderlin

Tiepolo, Neptune offre des présents à Venise

04:56 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hölderlin, tiepolo

vendredi, 15 novembre 2013

Chère sœur,

Chère sœur,
La vue de ces montagnes étincelantes, éternelles, t'impressionnerait autant que moi, et si un Dieu de puissance possède un trône sur terre, c'est sur ces splendides cimes. Je ne puis que rester en arrêt comme un enfant et m'étonner et me réjouir en silence, debout sur la plus proche colline, voyant du haut de l' Éther les montagnes descendre par degrés jusque dans cette aimable vallée cernée de sapins toujours verts et traversée en son fond de torrents et de lacs ; c'est là que j'habite au milieu d'un jardin dont les saules et les peupliers sont sous ma fenêtre, au bord d'une eau transparente qui m'enchante la nuit de sa rumeur, quand tout est silence et que sous la sérénité du ciel constellé, je songe ou j'écris. Tu vois, ma chère, j'envisage ce séjour comme quelqu'un qui a connu passablement de souffrances dans sa jeunesse et se trouve à présent assez satisfait et tranquille pour éprouver une vive reconnaissance pour ce qui est.
Hölderlin
lettre à sa sœur
Hauptwil, près de St. Gall
le 23 février 1801

22:40 Publié dans Grands textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hölderlin

Hölderlin

Bellini"Que l'amour, la foi et l'espoir ne s'effacent jamais de mon cœur, j'irai alors n'importe où avec la certitude de pouvoir dire à la fin : j'ai vécu ! et sauf orgueil ou illusion je dois dire qu'à cet égard les épreuves de ma vie m'ont rendu peu à peu plus ferme et plus résistant"

Hölderlin, lettres à sa sœur
Bellini, détail 

mercredi, 17 août 2011

Hölderlin

"Les dieux viennent sans être devinés, seuls les enfants s'efforcent vers eux, le bonheur est trop aveuglant, trop clair."

"Les souffles d'Italie l'accompagnent, la mer envoie avec lui ses nuages, ses plus beaux soleils."

"Les jours se mêlent dans un ordre plus audacieux."

"Tous les visages semblent parents."

"Le Nil s'avance et tend ses bras pleins de désirs."

"Permets à mon âme d'aller au fond de ton abîme, souvenir de ta Tranquillité."

"La fête passe, et tout reprendra demain son chemin sur l'étroite terre."

"Une Loi veut que tout se glisse comme des serpents au coeur des choses."

"Les murs se dressent, silencieux et glacés, les girouettes crient dans le vent."

"La Nature est plus vieille que le temps, elle domine les dieux de l'Orient et ceux du soir."

Hölderlin

19:57 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : hölderlin

jeudi, 25 février 2010

Parmi les dieux

LeslieCaronparCornelLucas.jpg« Je n'ai jamais compris les paroles des hommes, c'est parmi les dieux que j'ai grandi. »

(Hölderlin)

Photo : Leslie Caron, par Cornel Lucas

dimanche, 19 juillet 2009

en la Nuit sacrée

Ralph_Gibson.jpg"A quoi bon les poètes en un temps de détresse ? Mais ils sont, dis-tu, comme les prêtres sacrés de Dionysos, qui de pays en pays, erraient en la Nuit sacrée."

Hölderlin

Photo de Ralph Gibson

 

mercredi, 07 mai 2008

Tout est rythme

430858548.jpg"Tout est rythme. Le destin tout entier de l'homme est un rythme céleste et le dire poétique est une lutte pour la vérité. Ainsi le dieu utilise le poète comme flèche pour tirer de son arc le rythme."

Hölderlin

Bernini, Apollon et Daphné

vendredi, 04 avril 2008

Le ciel...

« Le ciel devient comme la maison d’un peintre quand il montre ses tableaux. »

Hölderlin