Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 18 janvier 2008

En lisant "Passagère du silence" de Fabienne Verdier

f99a36f81fd16befdeae45797bb86cca.jpg"L'artiste doit être aveugle vis-à-vis de la forme reconnue ou non reconnue, sourd aux enseignements et aux désirs de son temps. Son oeil doit être dirigé vers sa vie intérieure et son oreille tendue vers la voix de la nécessité intérieure."

Kandinsky

Fabienne Verdier, Quiétude

dimanche, 23 décembre 2007

Vous n'êtes pas sérieux

4b6cfd6a0bf6b021e3ad96e4322d4a45.jpg"Du moment que vous savez écrire, vous n'êtes pas sérieux, et vous amis vous traitent comme un gamin."

Flaubert

Photo : Gildas Pasquet

jeudi, 20 décembre 2007

Comment être cadeauphobe ?

Si le fond de la nature humaine, comme on dit, n’était pas la pure et simple violence, y aurait-il tous ces rituels ? C’est pourquoi l’engrenage cadeau est une reconnaissance implicite de cette violence - un aveu, une excuse. Le célèbre Viennois (beaucoup moins charlatan que ne l’a dit l’auteur du Don) n’avait pas tort de constater que le cadeau primitif était celui des excréments de la part du bébé à sa mère.

Lire ici l'article en entier ! 

mercredi, 19 décembre 2007

Un archétype

"Prenez comme modèle un être humain, et vous découvrirez que vous avez créé un archétype ; prenez comme modèle un archétype, et vous découvrirez que vous n'avez rien créé du tout."

Scott Fitzgerald

jeudi, 01 novembre 2007

Une prison de liberté

31fce95d20d1588dacf5a5ffed5909ab.gif"Un amour c'est une prison de liberté"

Dominique Rolin

dimanche, 28 octobre 2007

L'érémitisme médian

62ed8b526bde56d42a6cf07c73d39054.jpg"Le grand ermite réside à la cour, le petit ermite retourne dans ses collines encloses.

Les collines encloses sont trop désolées, la cour trop tumultueuse.
Mieux vaut être un ermite moyen, ermite tout en demeurant en charge,

Semblant absent tout en étant présent, ni trop occupé, ni trop oisif,

Sans souci ni labeur, échappant à la faim et au froid.
La vie réside en ce seul monde, et par principe il est difficile d'unir deux contraires.

Pauvre on endure le gel et la famine, riche l'anxiété et l'inquiétude abondent.
Seul le lettré ermite médian se retire, en demeurant heureux et tranquille.
Insuccès ou réussite, abondance ou misère, il réside dans l'intermédiaire des quatre."

Bo Juyi (829)

Hokusai

18:51 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Bo Juyi, Hokusai

samedi, 27 octobre 2007

Le mal

"Le mal, arrivé à un certain point, s'égorge lui-même"

Joseph de Maistre

mardi, 23 octobre 2007

Le fameur monologue de Molly Bloom

"C'est depuis peu de temps qu'un éclaircissement a eu lieu à propos de ce qu'il faut nommer la guerre des femmes, qui connaît un tournant d'époque considérable, à la faveur des mutations que nous connaissons. Cette guerre ne s'était jusqu'à maintenant racontée qu'à travers des religions, des mythes, plus ou moins argumentés et descriptifs. Mais ce n'est que maintenant que nous pouvons relire, rouvrir toute l'archive à ce sujet. Il nous suffit alors de nous mettre dans une position "ulysséenne", ce que le professionnel Joyce a bien compris au début du XX è siècle. Ce n'est pas un hasard si Ulysse se termine par le fameux monologue de Molly Bloom."

Philippe Sollers, Guerres Secrètes

lundi, 17 septembre 2007

La vigilance

ac2987047831e25060158259bd19b571.jpg"La vigilance repose, l'hypocrisie fatigue"

Tableau de Frédérique Azaïs

jeudi, 13 septembre 2007

Nous sommes le feu lui-même

baf7486f7b67cfc37c7ee7e5598a303b.jpgFini d'être consumés par le feu, nous sommes le feu lui-même !

00:20 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : feu

mercredi, 12 septembre 2007

L'étincelle de feu

d03d3e3b9619d0ef2eba969cdc50f3e7.jpg« Dès qu’on s’attache au Soi suprême, ne serait-ce qu’un instant, on consume entièrement ses fautes, comme l’étincelle de feu une montagne de bois. »

Photo : Jean-Louis Bec

mardi, 11 septembre 2007

Alors que...

« Je suis obligé de tenir les côtes, alors que je voudrais voguer en pleine mer »

Montesquieu 

(C'est la fin des Carnets malgaches, plus de place pour de nouvelles photos !)

00:55 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Montesquieu

mercredi, 05 septembre 2007

La pudeur

La pudeur, chez les Grecs, relève de l'érotisme. A lire ici un certain nombre de variations sur ce thème...

13:35 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : pudeur, érotisme

mardi, 04 septembre 2007

Résonner

« Les hommes cherchent ce qui les fera les mieux résonner. Le langage est l’essence de la parole, la littérature est l’essence du langage, et les plus experts à les utiliser sont choisis par l’humanité pour rendre le son qu’elle cherche à exprimer. »

 

Han Yu (768-824)

lundi, 03 septembre 2007

Le hasard

d56e49de50c48e93ce0a4af11c01bc5c.jpg"Le hasard est en Chine la plus belle matérialisation qui se puisse voir de la qualité particulière de l'instant. Loin d'être haïssable, il est au contraire apprécié puisqu'on peut y lire la configuration qu'à chaque instant le flux du Tao prend spontanément lorsque lui est laissé libre cours."

"Le symbole du hasard pour les chinois est le loriot jaune. Les chinois pensent que les oiseaux se posent toujours là où ils doivent. Ils s'immobilisent à l'endroit le plus congruent avec l'ensemble de la situation."

Cyrille Javary,  Les Rouages du Yi Jing, Philippe Picquier éditions

Photographie : Philippe Facquet

00:15 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Yi Jing, Javary, Chine

dimanche, 22 juillet 2007

Le combat spirituel

dfa6447f3c9ed611a0052f03024eaece.jpg"Le combat spirituel est aussi brutal que la bataille d'hommes ; mais la vision de la justice est le plaisir de Dieu seul."
 Rimbaud, Une Saison en enfer

00:21 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Rimbaud

dimanche, 15 juillet 2007

Le corps

"727724d1e8fd92790d06484d12a8e02e.jpgIl (Nietzsche) a prévenu, en vain, que le corps humain était quelque chose d'essentiellement autre qu'un organisme animal."

Philippe Sollers, Une vie divine

Photo : Gildas Pasquet

samedi, 30 juin 2007

Dans l'espace illimité

"Il n'y aucun profit à se mettre en sécurité du côté des hommes tant que subsistent des soupçons sur les choses d'en haut, ou les choses de dessous la terre, ou, d'une façon générale, celles qui sont dans l'espace illimité."

Epicure

23:58 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Epicure

mercredi, 20 juin 2007

Par bonheur

"Par bonheur, on entend, dans l'ordre qu'on veut, le plaisir et la connaissance"

Philippe Sollers, Le Coeur absolu

dimanche, 17 juin 2007

L'étoile des amants (citations extraites de...)

483c0b2c628dc5e5e323cb0544bda4c4.jpg"Observe le temps comme un faucon"

"La vigilance repose, l'hypocrisie fatigue"

"Le paradis d'un homme est sa bonne nature"

"Mêlez-vous de vos affaires, et les imposteurs s'évanouiront d'eux-mêmes"

Tableau de Frédérique Azaïs