Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 octobre 2006

Les rapports infinis de l’univers

medium_klee.jpgDe nos jours, on veut faire voir la relativité des choses visibles et exprimer l’idée que l’objet visible n’est qu’un exemple isolé dans les rapports infinis de l’univers, et qu’il existe un nombre bien plus grand encore d’autres vérités.

Paul Klee

05:42 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : peinture, art, Paul Klee

mardi, 10 octobre 2006

Les choses esquelles il y a de la perfection

medium_poussin.jpgOn peut passer des dizaines de fois devant un tableau de Poussin et ne rien voir. A son ami Chantelou : Les choses esquelles il y a de la perfection ne se doivent pas voir à la hâte, mais avec temps, jugement et intelligence. Il faut user des mêmes moyens à les bien juger comme à les bien faire. L’émotion tisse son œuvre. L’espace est baigné d’une douce lumière, transfiguré, présence de la volupté, mais aussi de la volonté farouche des hommes, touches graciles de vert dans le jade du ciel. Une perfection qu’on devinait confusément est là, manifeste, sur la toile. Lumière romaine, tour à tour triomphante et souple, sensualité des corps, justes, voluptueux, jamais idéalisés, tout précise l’harmonie, la justesse, l’éternel retour...

Extrait du roman : Le sourire de Cézanne, à paraître mai 2007, N & B éditions.

 

 

lundi, 09 octobre 2006

Je suis le peintre de l'espace

medium_Yves-Klein-Anthropometry--Ant-130-1960-80120.jpg"Je suis le peintre de l'espace. Je ne suis pas un peintre abstrait, mais au contraire figuratif, et réaliste. Soyons honnête, pour  peindre l'espace, je me dois de rendre sur place, dans cet espace même."

Yves Klein

(Centre Georges Pompidou, jusqu'au 5 février)

09:40 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : art, peinture, Yves Klein

vendredi, 06 octobre 2006

Vous sentirez la rumeur autour de la tête

C'est un des plus beaux textes écrits sur la peinture,medium_lucretia.jpg Cézanne racontant ses sensations devant un tableau de Véronèse : « Celui-là, il était heureux. Et tous ceux qui le comprennent, il les rend heureux. C’est un phénomène unique. Il peignait comme nous regardons, sans plus d’efforts. En dansant. Des torrents de nuances lui coulaient du cerveau. Il parlait en couleurs. Il me semble que je l’ai toujours connu. Je le vois marcher, aller, venir, aimer, dans Venise, devant ses toiles, avec ses amis ... Tout lui rentrait dans l’âme avec le soleil, sans rien qui le sépare de la lumière. Sans dessin, sans abstractions, tout en couleurs ... On a perdu cette vigueur fluide que donnent les dessous ... Regardez cette robe, cette femme contre cette nappe, où commence l’ombre sur son sourire, où la lumière caresse-t-elle, imbibe-t-elle cette ombre, on ne sait pas. Tous les tons se pénètrent, tous les volumes tournent en s’emboîtant. Il y a continuité ... Le magnifique, c’est de baigner toute une composition infinie de la même clarté atténuée et chaude et de donner à l’œil l’impression vivante que toutes ces poitrines respirent véritablement, mais là, comme vous et moi, l’air doré qui les inonde. Au fond, j’en suis sûr, ce sont les dessous, l’âme secrète des dessous qui, tenant tout lié, donnent cette force et cette légèreté à l’ensemble ... L’audacieux de tous les ramages, les étoffes qui se répondent, les arabesques qui s’enlacent, les gestes qui se continuent. .. Vous pouvez détailler : tout le reste du tableau vous suivra toujours, sera toujours là, présent, vous sentirez la rumeur autour de la tête, autour du morceau que vous étudierez. Vous ne pouvez rien arracher à l’ensemble. »

 

Extrait du "Dictionnnaire amoureux de Venise" de Philippe Sollers ; On pourra consulter aussi le magnifique petit livre de Joachim Gasquet aux éditions Encre marine : "Cézanne"

A lire en intégralité la note de Viktor Kirtov sur Pile-Face ici

Ici : Lucretia
1580
Oil on canvas, 109 x 90,5 cm
Kunsthistorisches Museum, Vienna

mercredi, 04 octobre 2006

Rien de plus apaisant que les fresques de Piero della Francesca

medium_flagellation.2.jpgRien de plus apaisant que les fresques de Piero della Francesca. Comme Cézanne il a poursuivi un chemin solitaire, sans chercher la gloire ni la protection d’hommes influents, préférant la poursuite de l’œuvre aux intrigues du monde. Reste la plénitude, un sentiment d’éternité, l’ensorcellement. Personne n’a imprimé à ses personnages autant de grâce, de sérénité sur les visages, jamais on n’a pu lire une telle absence d’anxiété jusque dans les scènes de violence, de guerre.

Extrait du roman : Le sourire de Cézanne, à paraître

Piero della Francesca, La flagellation

 

samedi, 30 septembre 2006

Les Demoiselles, trente ans au fond d'un atelier...

Les Demoiselles d'Avignon ; L'histoire d'un choc, trente ans au fond d'un atelier...

A 26 ans donc en 1906, Picasso décide d’abandonner la peinture réaliste qui est liée à l’apparence extérieure des objets. Picasso entre dans une nouvelle phase marquée par l’influence des arts grecs, des arts africains et de Cézanne (qui meurt en 1906). Il commence à peindre les visages comme si c’était des masques, en géométrisant le réel et en multipliant les points de vue pour représenter un objet. La forme est éclatée en plusieurs fragments pour s’ouvrir dans toutes les directions. La palette cubiste se réduit aux ocres et aux gris. Picasso rencontre Kahnweiler qui sera désormais son principal marchand. Le Cubisme s’inspire de Cézanne et des arts primitifs pour la géométrisation des volumes. Les objets sont fragmentés en plusieurs facettes permettant de les observer sous différents angles. Une figure peut ainsi être vue de profil et de face. Le clair-obscur traditionnel est remplacé par le camaïeu, peinture d’une seule couleur, dont les tons plus ou moins foncés suggèrent le relief.

Les demoiselles d’Avignon

Ce tableau, un des plus célèbres de la période du cubisme, est considéré à juste titre comme le début de l’art moderne. Pour la première fois au monde un peintre a radicalement transformé l’espace pictural. Ce tableau réalisé en 1907 ne sera révélé au public qu’en 1937. En effet en 1907 lorsqu’il dévoile sa toile "des demoiselles d’Avignon" c’est la consternation, le choc. Personne n’aime vraiment ce genre de tableau. Certains disaient de Picasso "quelle perte pour l’art français". Le tableau restera au fond d’un atelier face tourné contre un mur. En 1937 c’est la révélation...

vendredi, 29 septembre 2006

Piero à Arezzo

medium_7007196.jpgSi vous n'êtes jamais allés à Arezzo, allez voir ce site...

lundi, 25 septembre 2006

Concours

A l’occasion de la sortie prochaine du roman de Raymond Alcovère :

« Le Sourire de Cézanne »  (mai 2007) N&B Editions

Présence des Arts organise un CONCOURS de Peinture/Sculpture/Photo  (toutes techniques).

Exposition des œuvres du 21 au 24 Juin 2007 salle Jean Teissier.

Le  thème sera le roman dans son ensemble. Libre à vous de vous inspirer d’une phrase, un passage, un personnage, une atmosphère, un paysage…

Les inscriptions sont ouvertes.

Renseignements contre enveloppe timbrée : Présence des Arts

Place de la Mairie  Maison Serre  34 740 VENDARGUES  04 67 87 54 56 / creas@mac.com

Fais ce qu’il te plaît

medium_Naturellement.jpg Exposition Ricardo MOSNER à l’Espace Julio Gonzalez Vernissage le vendredi 29 septembre 2006 à 18h30 Exposition du 29 septembre au 28 octobre 2006 L’artiste présentera une soixantaine d’oeuvres, peintures et sculptures créées depuis 1986. Ricardo Mosner est né à Buenos Aires, Argentine, en 1948. Il vit et travaille à Paris. Peintre, sculpteur et graveur, il a participé à de nombreuses expositions dont Universal Moving Artists au Stedelijk Museum d’Amsterdam,  l’Amérique Latine à Paris au Grand Palais, les Ateliers de l’ARC au Musée d’Art Moderne, la XIIIème Biennale de Paris, Les Murs Peints au Centre Pompidou, la Triennale des Amériques, la Biennale de Sculpture aux Pays-Bas, etc… Il expose depuis 1967 et a réalisé 130 expositions personnelles en France et à l’étranger. «… Ce qui caractérise et fait l’intérêt de l’art de Mosner, c’est qu’il ne déroge pas au fameux adage libertaire du poète : « Fais ce qu’il te plaît » (…) Les capacités à peindre, dessiner, découper, coller et assembler font de Ricardo Mosner un artiste et un artisan de la jouissance et de la liberté. Dans la force et la faiblesse entremêlées de la forme et de « l’objet », rien de ce qui est humain ne semble lui être étranger. »                                                                Christine Frérot                                                                                                 MOSNER, LA FOLIE ARGENTINE «… Ce ludion hyperactif, argentin de Paris depuis des lustres, n’en a cure. Il peint, sculpte, dessine, grave, illustre toutes sortes de matières et supports (bois, papiers, carton, carnets) avec une férocité d’enfant iconoclaste. Le titre de l’émission de radio à laquelle il collabore régulièrement (Des papous dans la tête, sur France Culture) est à son image: remuante, inclassable, ludique. Les critiques ont bien tenté de le rattacher à un mouvement, une école. C’était peine perdue. Est-il apparenté à la figuration libre? À la BD? À la peinture sauvage? À l’art vaudou? Un imaginatif l’a même qualifié de «cubiste qui ferait de la figuration dans un film expressionniste», c’est dire s’il déconcerte… Prosaïque, Mosner qui a débuté dans les «happenings» des années soixante-dix préfère dire: «J’aime que ça crache, je n’ai pas peur de la couleur! » Comme il a raison. Il peint de mémoire, jamais d’après modèle, ce qu’il voit lorsqu’il ferme les yeux. Et quelles visions! Il faut découvrir cet univers facétieux où l’amour et la mort ont l’air de danser un pas de deux. De tango évidemment. » Thierry Taittinger, septembre 2006 Espace Julio Gonzalez - 21 av. Paul Doumer 94110 Arcueil Mercredi de 14h à 19h, jeudi et vendredi de 16h à 19h, samedi de 14h à 19h Moyens d’accès : RER B Laplace Porte d’Orléans N20 Carrefour Vache Noire Parking Hotel de Ville Service Arts Plastiques : Jean-Marc Teillon - 01 46 15 09 78 - service-culturel@mairie-arcueil.fr

09:12 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ricardo Mosner, expo

mercredi, 20 septembre 2006

Frédérique Azaïs, petits formats, suite

Frédérique Azaïs, petits formats, sur boismedium_Email0344.jpgmedium_Email0350.jpg

lundi, 18 septembre 2006

Bethsabée recevant la lettre de David

medium_bathsheb.jpgApparemment, celui-ci on est sûr qu'il est de Willem Drost, élève de Rembrandt, superbe ! Merci VK

22:18 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Rembrandt, Drost, Sollers

Le cavalier polonais

medium_cavalier_polonais_520-2.jpgRembrandt, lire ici

dimanche, 17 septembre 2006

Frédérique Azaïs, peintre

medium_Email0343.jpgFrédérique Azaïs

medium_Email0341.jpgmedium_Email0362.jpg

jeudi, 07 septembre 2006

Portrait d'Emilie Ambre dans le rôle de Carmen

medium_carmen.jpg

10:21 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Carmen, Manet

mercredi, 06 septembre 2006

Un bar aux Folies-Bergères

medium_bar_folies_bergere.2.jpg

03:00 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Manet

jeudi, 31 août 2006

Retrouvées

La Madone et Le Cri de Munch, volées à Oslo il y a deux ans

Voir aussi le portfolio des grands tableaux volés

19:17 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Munch

lundi, 21 août 2006

Musée de l'Hermitage

A lire ici, une petite histoire du Musée de l'Hermitage, pour comprendra sa richesse, où l'on verra passer Diderot, Voltaire et bien d'autres...

mardi, 15 août 2006

Giuseppe Castiglione

medium_b0642ku01.jpgNé à Milan en 1688, Giuseppe Castiglione étudia la peinture, entra comme novice à la Compagnie de Jésus en 1707, avant d’être envoyé au Portugal en 1710, pour se préparer à rejoindre la Mission de Chine. Il rejoignit la Mission en 1715, et se vit confier la tâche d’initier les peintres du Palais à la peinture occidentale, fonction qu’il conserva jusqu’à sa mort en 1766, au service des trois grands empereurs de la première moitié de la dynastie sino-mandchoue des Qing, Kangxi (1661-1722), Yongzheng (1723-1735) et Qianlong (1736-1797). Il créa un style de peinture original, synthèse de la peinture occidentale à l’huile et de la peinture chinoise à l’encre, et laissa une œuvre considérable par sa diversité et sa qualité, après être devenu l’un des artistes préférés de l’Empereur Qianlong.

Expo à voir actuellement au Musée Guimet à Paris

"L'humble et colossal Pissaro" : Cézanne

medium_pissaro21.jpg"Champs de seigle à Pontoise" : Pissaro

08:47 Publié dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pissaro

mardi, 18 juillet 2006

Berthe Morisot

medium_Lady_at_her_Toilette.jpgLes formes sont toujours vagues dans les tableaux de Mme Berthe Morisot, mais une vie étrange les anime. L’artiste a trouvé le moyen de fixer les chatoiements, Les lueurs produites sur les choses et l’air qui les enveloppe…le rose, le vert pâle, la lumière vaguement dorée, chantent avec une harmonie inexprimable. Nul ne représente l’impressionnisme avec un talent plus raffiné, avec plus d’autorité que Mme Morisot.
Gustave Geoffroy, « L’exposition des artistes indépendants », in La Justice, 19 avril 1881

Le Musée de Lodève organise, du 17 juin au 29 octobre 2006, une importante exposition consacrée à BERTHE MORISOT intitulée « Berthe Morisot Regards pluriels ».