Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 novembre 2018

Renversement

zhtzyeaz.jpg

21:49 Publié dans Ecologie | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean-Jacques Régis de Cambacérès, fondateur de la justice moderne

Cambacérès_par_Boilly.jpgJean-Jacques Régis Cambacérès a eu un parcours exceptionnel : simple conseiller maître à la cour des comptes de Montpellier en 1789, il parvint, dix ans plus tard, à se hisser à la deuxième place de l'État puis de l'Empire, avant de prendre le titre d'Archichancelier. Authentique enfant des Lumières, très attaché aux innovations révolutionnaires, il sera le principal rédacteur du Code civil qui fonde encore une bonne partie du droit français. Il a largement contribué dans une période difficile de faire de la France un état de droit.
Il naît le 18 octobre 1753 à Montpellier dans une famille de magistrats appartenant à la vieille noblesse de robe. Il est le dixième enfant du couple, dont les neuf premiers sont morts en bas âge, notamment à cause d'une épidémie de fièvre maligne qui fait des ravages dans la ville ; il n'aura ensuite qu'un seul frère. Son père devient maire de la ville et sera un grand bâtisseur : on lui doit notamment la promenade du Peyrou et l'arrivée de l'aqueduc, œuvre de l'architecte montpelliérain Jean-Antoine Giral.
Extrait de Jean-Jacques Régis de Cambacérès, fondateur de la justice moderne dans "Ces Héraultais qui ont fait l'Histoire".

samedi, 17 novembre 2018

Marie de Montpellier, le destin d'une ville, dans "Ces Héraultais qui ont fait l'Histoire"

ces héraultais qui ont fait l'histoire, marie de montpellierOr, contre toute attente, Guilhem VIII meurt, à l'âge de 42 ans ; il lègue tous ses biens aux enfants d'Agnès et prend pour successeur l'aîné d'entre eux, qui devient Guilhem IX, à l'âge de 15 ans. Marie, elle, en a 19, mais de caractère bien trempé, elle n'a pas l'intention de céder la place. Car elle est l'héritière légitime ; et les Montpelliérains lui sont attachés, ils n'apprécient pas l'attitude d'Agnès qui dilapide l'argent de la commune. Les bourgeois en charge de l'administration de la ville jusqu'à la majorité de Guilhem IX prennent le parti de Marie, et au printemps 1204, chassent le jeune Guilhem, Agnès, ses frères et les membres du Conseil qui lui sont restés fidèles. Les Montpelliérains proclament qu'ils ne reconnaissent d'autre seigneur que Marie, à condition qu'elle respecte la charte qu'ils ont rédigée. Malins et avisés, ils décident de lui donner un époux assez puissant pour garantir la ville contre toute convoitise et assez lointain pour qu'il ne se mêle pas de trop près de leurs affaires.
Extrait de Marie de Montpellier, le destin d'une ville, dans "Ces Héraultais qui ont fait l'Histoire"

vendredi, 16 novembre 2018

Pierre Richer de Belleval, créateur du Jardin des Plantes de Montpellier

https _generationvoyage.fr_wp-content_uploads_2015_06_jardin-des-plantes-faculte-medecine-montpellier.jpgIl existait à Montpellier un petit jardin botanique, créé par Guillaume Rondelet, appartenant au collège royal de médecine, mais il s'avérait insuffisant. Richer de Belleval expose au roi son grandiose projet : la création d'un Jardin Royal pour l'instruction des futurs médecins et pharmaciens. Il a repéré à Montpellier l'endroit propice. Padoue, Pise, Bologne, Leyde et Leipzig ont déjà leur jardin botanique, mais la France non, même pas la capitale ! Le roi est séduit, pas mécontent de favoriser Montpellier, ville dominée par les protestants et concurrente de Paris, qui le boude encore.
Extrait de "Ces Héraultais qui ont fait l'Histoire" : Pierre Richer de Belleval, créateur du Jardin des Plantes.

mercredi, 14 novembre 2018

Jack Davison

Jack Davison

samedi, 10 novembre 2018

Mon vieux Boby, putain de moine et de Piscénois

Lapointe.jpgSon copain Brassens a écrit : « Ce satané Boby Lapointe, depuis qu'il a tourné le coin, à Pézenas comme à Paris, ses copains et admirateurs ont du mal à s'y habituer. En ce qui me concerne, les soirs où son amitié et sa bonhomie me manquent un peu, je fais comme si de rien n'était, j'écoute ses chansons pour qu'il continue à vivre le bougre ! Et il continue. Mon vieux Boby, putain de moine et de Piscénois, fais croire à qui tu veux que tu es mort ; avec nous les copains ça ne prend pas. »

vendredi, 09 novembre 2018

Le Chanteur sous-titré

Lapointe Brassens.jpgOn le surnomme « Le Douanier Rousseau de la chanson ». Il est un peu bourru comme Brassens, mais avec une présence physique étonnante, car il est très athlétique. Sur scène, il ne ressemble à personne, se dandine d'un pied sur l'autre, secouant le torse d'un air absent.
Et François Truffaut l'engage pour Tirez sur le pianiste, où il interprète Framboise et Marcelle, en version sous-titrée. Car il chante très vite et les calembours sont impossibles à suivre sinon. Il est maintenant le chanteur sous-titré !
A retrouver dans "Ces Héraultais qui ont fait l'Histoire"

Voir l'extrait du film de Tirez sur le pianiste

lundi, 05 novembre 2018

Merci à toutes celles et ceux qui sont venus si nombreux au Gazette Café jeudi 1 er novembre !

ces héraultais qui ont fait l'histoire

vendredi, 02 novembre 2018

Midi libre 01/11/2018

Midi libre 011118.jpg

La Gazette de Montpellier 01/11/2018

ces héraultais qui ont fait l'histoire