Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 novembre 2020

Montpellier, capitale de la parfumerie

Montpellier, les hauts lieux de l'histoire dans l'héraultAu siècle de Louis XIV, Montpellier est la ville du royaume la plus renommée pour l'art de la parfumerie. Grenouille, personnage central du célèbre roman de Patrick Süskind Le Parfum, passe au cours de son périple par cette ville afin d'y faire confectionner son parfum, sa propre odeur, qui lui permettra de ressembler aux autres personnes... Cette prééminence de Montpellier va durer jusqu'au XVIIIe siècle, où Grasse supplantera définitivement la capitale héraultaise.

Extrait de "Montpellier, capitale de la parfumerie"

Dans "Les Hauts lieux de l'Histoire dans l'Hérault"
Papillon rouge éditeur, 19,90 €, illustrations

 

lundi, 26 novembre 2018

Bon anniversaire à Montpellier...

46688945_779841872352071_7447409571129196544_n.jpgUn bon anniversaire à cette jeune fille, tout juste âgée de 1033 ans...
C'était un 26 novembre 985, et pour la première fois, apparaissait son nom dans les documents d'archives, dans cette fameuse donation d'une terre dite de Montpellier à la famille des Guilhem par le comte de Melgueil et son épouse qui avait été transcrite au début du 13ème siècle dans le "Liber Instrumentorum Memoralium" (source Archives communales de Montpellier)
"Au nom du seigneur, moi Bernard, comte, et mon épouse Sénégonde, nous ensemble également, sommes donateurs à Guilhem, pour son service et sa bonne volonté, de quelque chose de notre propre alleu, qui est dans le territoire de la cité de Maguelone, dans les abords du château de Substantion, dans les limites de la villa de Candillargues nous te donnons un manse, et dans les limites de la villa de Montpellier, nous te donnons un manse où demeure Amalbert, avec leurs limites et toutes leurs dépendances qui reviennent à ces manses qui nous viennent de la donation d'un homme du nom de Bert, c'est-à-dire maisons, enclos, cours, jardins, oliviers, issues, champs, vignes, prés, forêts, garrigues, arbres fruitiers et non fruitiers, eaux et leurs cours, toutes choses, et sur toutes choses, au titre de possession, tant des droits actuels que les droits à obtenir, dans leur intégralité. Ainsi, nous te donnons, autant qu'il revient à ces manses, comme la loi salique m'oblige, de telle sorte que, de ce jour et dans l'avenir, tu les ais, les tiennes, les possèdes, et les défendes. Assurément, si quelqu'un, nous ne croyons pas que cela puisse arriver, ou si nous donateurs, ou si un homme voulait rompre cette charte de donation ou qu'il l'a trouble, qu'il ne puisse revendiquer ce qu'il demande, mais qu'à titre de composition, il te donne cet alleu au double ou amélioré. Et que dans l'avenir, cette charte demeure ferme et stable en tout temps avec la stipulation annexée.
Cette charte de donation est faite le 6 des calendes de décembre de la 22ème année du règne du roi Lothaire.
Signum du comte Bernard et de son épouse Sénégonde, nous ensemble également qui avons ordonné d'établir cette charte et l'avons confirmée de nos mains et avons prescrit aux témoins de la corroborer"

Texte de Fabrice Bertrand

 

10:56 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montpellier, histoire

samedi, 17 novembre 2018

Marie de Montpellier, le destin d'une ville, dans "Ces Héraultais qui ont fait l'Histoire"

ces héraultais qui ont fait l'histoire, marie de montpellierOr, contre toute attente, Guilhem VIII meurt, à l'âge de 42 ans ; il lègue tous ses biens aux enfants d'Agnès et prend pour successeur l'aîné d'entre eux, qui devient Guilhem IX, à l'âge de 15 ans. Marie, elle, en a 19, mais de caractère bien trempé, elle n'a pas l'intention de céder la place. Car elle est l'héritière légitime ; et les Montpelliérains lui sont attachés, ils n'apprécient pas l'attitude d'Agnès qui dilapide l'argent de la commune. Les bourgeois en charge de l'administration de la ville jusqu'à la majorité de Guilhem IX prennent le parti de Marie, et au printemps 1204, chassent le jeune Guilhem, Agnès, ses frères et les membres du Conseil qui lui sont restés fidèles. Les Montpelliérains proclament qu'ils ne reconnaissent d'autre seigneur que Marie, à condition qu'elle respecte la charte qu'ils ont rédigée. Malins et avisés, ils décident de lui donner un époux assez puissant pour garantir la ville contre toute convoitise et assez lointain pour qu'il ne se mêle pas de trop près de leurs affaires.
Extrait de Marie de Montpellier, le destin d'une ville, dans "Ces Héraultais qui ont fait l'Histoire"

lundi, 22 avril 2013

Montpellier autrefois...

Montpellier

23:13 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : montpellier

lundi, 08 février 2010

9, rue de la Vieille intendance à Montpellier

Jardindesplantes2.jpgC'est à cette adresse que Paul Valéry a écrit "Monsieur Teste", tout près de la Place de la Canourgue et de la cathédrale de Montpellier, dans la même maison qui vit naître Auguste Comte. Fruttero et Lucentini, qui avaient réuni leurs chroniques de "La Stampa" sous le titre de "La prédominance du crétin", terminent leur livre par ces lignes sur Valéry : « Monsieur Teste n’est pas un symbole commode, un héros triomphant que l’on peut suivre en rangs, en entonnant des slogans. En un certain sens, il a toujours été vaincu. Mais à intervalles assez longs, quand les trottoirs hurlants se sont momentanément vidés, on peut toujours, si on le désire, entendre son pas nocturne, régulier, imperturbablement solitaire ».

On pourra ici faire une promenade littéraire dans Montpellier

Photo : Le Jardin des Plantes à Montpellier

mardi, 26 janvier 2010

L'étonnante histoire de Marie de Montpellier

dyn008_original_382_420_jpeg_2571887_402e95929c508cab68b433a5f5ac9eec.jpgTout commence à Constantinople. En 1174, la princesse Eudoxie, nièce de l’empereur romain d’orient, part pour Barcelone où elle doit épouser Alphonse, comte de Barcelone et roi d’Aragon. Le voyage est long, et le bateau fait escale à Lattes, port de Montpellier. Là Eudoxie apprend qu’entre temps, Alphonse s’est déjà marié. Elle séjourne à Montpellier à l’invitation de Guillem VIII seigneur de la ville. Quelques semaines plus tard Guillem VIII épouse la princesse byzantine. De cette union, naît Marie. Marie a six ans quand son père annonce à sa mère qu’il aime une autre femme et veut divorcer. Eudoxie se réfugie dans un couvent, et Guillem VIII vit maritalement avec Agnès de Castille. A onze ans, Marie est mariée à Raymond Geoffroi, vicomte de Marseille, qui meurt peu de temps après. Cinq ans plus tard, elle est mariée à Bernard, comte de Comminges, seigneur le plus volage du pays toulousain. Répudiée cinq ans plus tard, elle revient à Montpellier, puis retrouve son héritage. A la mort de Guillem VIII, elle évince son demi-frère, Guillem IX et épouse le roi Pierre II d’Aragon. Mais Pierre se désintéresse vite de Marie, qui doit user d’un stratagème pour ramener l’époux infidèle dans son lit, se faisant passer pour sa maîtresse. De leur union naîtra un fils, le futur Jacques le Conquérant, roi d’Aragon, comte de Barcelone, qui agrandira considérablement la Catalogne (Majorque, Valence). Pierre II se sépare ensuite de Marie, laquelle décide d'aller à Rome pour obtenir du pape, Innocent III, l'assurance que son union ne sera pas dissoute. Elle obtient gain de cause mais malade, Marie meurt à Rome en 1213, peut-être empoisonnée. Elle est inhumée dans la chapelle Sainte-Petronille, aujourd'hui détruite, à Saint Pierre de Rome.

Sources : Histoires d'ici, de Jean Villanove et Wikipedia

Ici, le blason de Montpellier, ce n'est qu'une coïncidence sans doute, mais Montpellier est sous le patronage de la vierge Marie, on voit notamment les lettres AM (Ave Maria)

mercredi, 16 juillet 2008

Montpellier...

montpellier13.jpgToujours ma vie a tourné autour de Montpellier. Je m’y revois pour la première fois, à onze ans, sur la promenade du Peyrou. J’ai su tout de suite que ce lien durerait. Il y flotte en permanence une atmosphère légère et sensuelle. On y sent à peine l’hiver. C’est une ville mystérieuse, transparente, au  charme subtil. On peut y passer à côté, pourtant elle crée un lien étrange et diffus, et ceux qui l’aiment ne savent pas toujours pourquoi.

Raymond Alcovère, extrait de "Solaire", roman en cours d'écriture 

mardi, 01 janvier 2008

Commençons l'année en beauté !

600a64079364902a918a463df1a57ded.jpg200ef99c321d99638d3f576f105fb565.jpgAvec des photos de Jean-Louis Bec, du Lez, petit fleuve côtier, qui passe près de Montpellier...

246b2beb61dc12f7407a75287496dcf8.jpg78bb23b6b003d7a618b3eb4ee8af31e8.jpg81d2e53b5e36f04174363e9cf80d6b64.jpg

mercredi, 17 octobre 2007

Aller simple pour deux voix et percussions

Aller Simple de Flavio Polizzy d’après le texte d’ Erri De Lucca
Cie Amadée
du 31/10/2007 au 02/11/2007.
A La Chapelle, 170 rue Joachim du Bellay 34070 Montpellier
 
Ce spectacle de théâtre musical pour deux voix et percussions, une libre adaptation du texte de Erri De Lucca, « Solo Andata », raconte l’épopée tragique des clandestins qui embarquent des côtes de l’Afrique pour atteindre celles de l’Italie du sud. Le parti pris de la mise en scène cherche à mettre en valeurs, par la vocalité et le rythme, le caractère épique de cette matière littéraire dramatique, structurée en vers libres, en laissant un ample espace à l’improvisation entre les voix et les percussions. La rencontre avec le musicien percussionniste, Denis Fournier pratiquant avec art l’improvisation, a stimulé et conforté ce choix de mise en scène.
 
Le spectacle est accompagné d’une création vidéo de Fred Ladoue, réalisée à partir d’un court métrage en collaboration avec le Centre d’accueil, les demandeurs d’asile, géré par la CIMADE de Béziers.
 
Adaptation et mise en scène : Flavio Polizzy
Collaboration artistique : Hélène De Bissy et Michaël Gluck
Interprètes : Rénata Roagna et Flavio Polizzy
Percussions : Denis Fournier
Vidéo : Fred Ladoue
Dans le cadre du Festival du Cinéma Méditerranéen.
Soutenu par Réseau en Scène LR et l’Agglomération de Montpellier.
01fd21b28c88e9dc79d39ddaab60b836.jpg

dimanche, 24 juin 2007

Une rivière méditerranéenne : Le Lez, près de Montpellier

c3c270f9890e30b39e3c51c6997dca9a.jpg5dca2ed2aafee2e762830e6d7682f0df.jpg1afcb9e559acc4218713b4dbd13ab84a.jpg8dfed693d361109a7a63bd4382f94c9e.jpga1d05941c656073a23111ce22e2589dd.jpgPhotos de Jean-Louis Bec

mardi, 01 mai 2007

Recherche photo ancienne de Montpellier

Suis à la recherche d'une photo ancienne de Montpellier de l'arrivée par la route de Nîmes pour illustrer cet extrait de mon roman "Le sourire de Cézanne" (merci de faire circuler) :

Un incident sur la voie bloque le train à l’entrée de Montpellier. Impatient de descendre, il l’entraîne dehors, ils se retrouvent devant le Corum puis au pied des Beaux-Arts. “ Tu vois, avant qu’on ne construise ce palais de béton, l’arrivée à Montpellier par la route de Nîmes était une pure merveille. On apercevait de loin l’arrondi des pins, la balustrade des Beaux-Arts se dessiner à l’horizon, c’était un peu d’Italie, un miracle, la lumière romaine. Toute mon enfance a été bercée par cette image".

dimanche, 12 novembre 2006

Montpellier...

medium_06.2.jpgMontpellier est une ville parfaite. Elle a cette légèreté essentielle. Lubitchienne. Pas d'âme, ou si peu, presque pas d'histoire.

Extrait de "Allegro ma non troppo" in "13, cours des Chevaliers du Mail", roman collectif, éditions du Ricochet, 1998.

Image de Claude Corbier.

mercredi, 11 octobre 2006

Mia Thalassa

medium_Mia_thalassa_-jpg.jpg

jeudi, 28 septembre 2006

Un laboratoire du futur

medium_montpellier.jpgMontpellier est une ville idéale, ouverte, légère, vivante et désordonnée. Un laboratoire du futur. Le quartier d’Antigone. La Grèce et une ouverture vers la Chine. Tout est là.

mardi, 26 septembre 2006

Bambouka !

    BAMBOUKA à QUARTIERS LIBRES !         
    SAMEDI 30 SEPTEMBRE A 22h00       
    DANS LES JARDINS DU PEYROU !           
    En cette occasion, les 8 chanteurs       
    et les 5 musiciens de Bambouka       
    seront accompagnés de 3 grands danseurs       
    du Ballet national du Cameroun       
    dont le majestueux Assiyi Le Duc !          
    Quartiers libres :  3 jours de grandes       
    fêtes dans tous les quartiers !         
    Voir ici www.quartierslibres.montpellier.fr          
    et pour en savoir plus sur Bambouka ....       
    http://bambouka.1dclic.com/          

dimanche, 10 septembre 2006

L'université populaire de Montpellier ouvre ses portes

Samedi 16 septembre à 19h se tiendra salle Rabelais la séance inaugurale de l'Université Populaire Montpellier Méditerranée, qui aura pour thématique cette année "Individu et société"
Dans le cadre de cette séance, Miguel Benasayag, à l'invitation de l'association des Amis du Monde Diplomatique, donnera une conférence intitulée "la connaissance comme antidote à la domination libérale du monde".

http://upmm.populus.ch/