Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 21 février 2013

Admiration

dictionnaire amoureux sten.jpgAdmiration - ... La position de Stendhal est d'autant plus remarquable : lui, si caustique, regardant toute chose avec ironie et scepticisme, fait de l'admiration la pierre de touche des esprits supérieurs. Savoir admirer est pour lui la première des vertus, à laquelle font obstacle en France la vanité, la peur, si on s'abandonne, de paraître naïf, de perdre la face à côté d'un arbitre plus savant, plus averti... C'est justement par la fraîcheur de ses enthousiasmes que les écrits de Stendhal sur la peinture, la musique, Rome, ont gardé leur jeunesse intacte. Un guide bien fait établit une hiérarchie entre les " valeurs " ; Stendhal se moque des valeurs et ne consulte que son émotion.  "

jeudi, 15 mars 2012

Les deux seules

"Naples et Paris, les deux seules capitales."

Stendhal

23:24 Publié dans Papillote | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stendhal

dimanche, 29 janvier 2012

A la chasse

280px-Fiesta_campestre.jpg"J'appelle caractère d'un homme sa manière habituelle d'aller à la chasse au bonheur."

Stendhal

21:58 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : stendhal, titien

mardi, 07 juin 2011

Mais c'est un roman

" Elle a dit, avec l'air assez convaincu, en parlant des rapports que nous avons eu ensemble : " Mais c'est un roman. "

Stendhal, Journal

14:23 Publié dans Journal | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : stendhal

vendredi, 14 janvier 2011

A la chasse du bonheur

Stendhal-consul-big.jpg"J'appelle caractère d'un homme, sa manière habituelle d'aller à la chasse du bonheur."

Stendhal

22:47 Publié dans illuminations | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : stendhal

Une suite de nuances vraies

vlcsnap-2010-11-11-23h13m42s70.png"Voilà son style, dont il dit lui-même qu'il est "horriblement difficile à imiter, car il n'est qu'une suite de nuances vraies."

Philippe Sollers, à propos de Stendhal, dans "Trésor d'amour"

dimanche, 02 janvier 2011

Hâtons-nous de jouir

violon_partition_et_journal.jpg"Hâtons-nous de jouir, nos moments nous sont comptés, l’heure que j’ai passée à m’affliger ne m’en a pas moins rapproché de la mort. Travaillons, car le travail est le père du plaisir, mais ne nous affligeons jamais. Réfléchissons sainement avant de prendre un parti ; une fois décidé, ne changeons jamais. Avec l’opiniâtreté, on vient à bout de tout. Donnons-nous des talents ; un jour, je regretterais le temps perdu."

Stendhal, Journal; juillet 1801

Lire ici dans le Journal du mois de Ph. Sollers

lundi, 24 mai 2010

Maximes stendhaliennes

Bombay 023.jpgSonge à trois maximes :

1 S'accoutumer aux chagrins : tout homme en a sept ou huit par jour.

2 Ne pas trop s'exagérer le bonheur que l'on n'a pas.

3 Savoir tirer parti des moments de froideur pour travailler à perfectionner notre art de connaître, ou esprit.

Stendhal, Lettre à sa soeur Pauline, Marseille, 22 mars 1806.

Photo de Nina Houzel, Inde

 

samedi, 15 mai 2010

Malheur à celui par qui le Stendhal arrive !

Gericault_Main_Mouche_430px.jpg"Vos plats ennemis ne seront connus que par le bonheur qu'ils auront eu d'être vos ennemis."

Stendhal

Géricault, Etude de main attrapant une grosse mouche
Musée Bonnat (Bayonne)

mercredi, 24 février 2010

Un coup de pistolet

photodeCornelLucas.jpg« La politique dans une œuvre littéraire, c’est un coup de pistolet au milieu d’un concert, quelque chose de grossier et auquel pourtant il n’est pas possible de refuser son attention. Nous allons parler de fort vilaines choses »

Stendhal, La chartreuse de Parme

Photo de Cornel Lucas

jeudi, 06 août 2009

Blog en vacances...

Brassai-Le-Pont-Neuf--1932-207892.jpgCe que j'aime dans les voyages, c'est l'étonnement du retour, écrivait Stendhal, alors, à très bientôt...

Brassai; Le Pont-Neuf

18:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vacances, stendhal, brassai

lundi, 03 août 2009

Quel dommage

tiepolo.jpgC'est en Italie et au XVIIe siècle qu'une  princesse disait, en prenant une glace avec délices le soir d'une journée fort chaude : quel dommage que ce ne soit pas un péché !

Stendhal 

Tiepolo, La femme au perroquet

00:15 Publié dans Papillote | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stendhal, tiepolo

jeudi, 30 juillet 2009

Pas un mot qui s'endorme

14650-0.jpgLes chefs d'oeuvre ont ceci d'extraordinaire qu'ils vous arrivent toujours  avec une exceptionnelle fraîcheur. J'ouvre ce soir "Le Rouge et le noir", lu et relu déjà plusieurs fois, et toujours  à des moments-clés de ma vie, et j'ai l'impression d'une première fois. "Pas un mot qui s'endorme" écrit le sublime Roger Nimier dans sa préface (Le Livre de poche, 1958). Et il continue "Inventant, sans y penser, le monologue intérieur, Stendhal a montré M. de Rênal, Julien Sorel, Mathilde, raisonnant, rêvant, courant à la chasse aux pensées, ivres de leurs esprits, qu'il soit sage ou fou. Aussi fou, l'auteur semble poursuivre toutes ces idées qu'il n'a pas le temps de rattraper et qui, sans cesse, désignent les femmes, la politique, les âges, les grands hommes, les beaux sentiments et les paysages."

mardi, 02 octobre 2007

Peut-être

d31389030411e8ec53df0d3b6ade726e.jpg"Si tu ne deviens pas hyprocrite, lui disait-il, peut-être tu seras un homme."
Stendhal, La Chartreuse de Parme