Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 novembre 2005

Pas assez

"L'écriture d'un roman doit tuer le romancier. S'il en reste quoi que ce soit, c'est qu'il n'a pas travaillé assez."

Ernest Hemingway

08:50 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (3)

mercredi, 26 octobre 2005

Une opération à deux

La façon d'atterrir dans une époque compte moins que celle dont on en sort ; la vie est un travail lent, une opération à deux, le hasard et soi ; c'est là ce qui donne son tour à l'ouvrage.
Paul Morand, Venises

00:05 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (6)

mardi, 25 octobre 2005

Glissando

« Je tremblai l'acceptant, mais de l'imaginer, je devins fou »

(Georges Bataille, Madame Edwarda)

14:58 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 23 octobre 2005

Toujours Perros sur les notes, suite

La note est très proche de l'objet. Elle dit à peine ce qu'elle veut dire. Elle est naïve, parce que confiante. Elle laisse l'intelligence de l'autre libre de la finir, de la commencer, ou de l'avaler. Elle est paresseuse et ne tient pas absolument à se faire entendre. A être prise aux mots. Mais préfère sonner, résonner. Son auteur et son lecteur doivent en sortir indemnes.  Elle a le goût effréné de l'autonomie, de la liberté.

Georges Perros, NRF août 1953

22:15 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (3)

jeudi, 20 octobre 2005

Mettre en lumière

" L’activité littéraire, dans ce qu’elle a de spécifique en tant que discipline de l’esprit, ne peut avoir d’autre justification que de mettre en lumière certaines choses pour soi en même temps qu’on les rend communicables à autrui et l’un des buts les plus hauts qui puisse être assignés à sa forme pure, j'entends : la poésie est de restituer au moyen de mots certains états intenses, concrètement éprouvés et devenus signifiants, d’être ainsi mis en mots. »
Michel Leiris, De la littérature considérée comme une tauromachie

 

10:45 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (1)

lundi, 17 octobre 2005

Les événements graves

Les événements graves sont hors du temps, soit qu'en eux le passé immédiat soit coupé de l'avenir, soit que les parties qui les forment semblent ne pas découler les unes des autres.

(Jorge Luis Borges, Emma Zunz in L'Aleph)

16:33 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (3)

Le roman du coeur

L'amour... n 'est que le roman du cœur : c'est le plaisir qui en est l'histoire .
(Beaumarchais, Le mariage de Figaro)

14:00 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 16 octobre 2005

Et pourquoi donc ?

Apprendre à mourir! Et pourquoi donc? On y réussit très bien la première fois!

Chamfort

17:45 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (9)

Le résultat d'un acte

Le bien est voulu, il est le résultat d'un acte, le mal est permanent.

Antonin Artaud

17:36 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (3)

samedi, 15 octobre 2005

Silence

L'homme discret parle quelquefois pour ne rien dévoiler par son silence

La Rochefoucauld

23:06 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (2)

vendredi, 14 octobre 2005

Brièvement

"Ce qui s'énonce bien s'énonce brièvement"

Balthazar Gracian

A lire ici

10:03 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (1)

mercredi, 12 octobre 2005

Un crime commis par tous

La société repose sur un crime commis par tous

Freud

14:00 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 11 octobre 2005

Chaque seconde

Nulle part, à aucune latitude, il n'est jamais l'heure, il ne peut être que la minute ou la seconde et chaque seconde remet tout en question, charriant avec elle de nouveaux espaces, des trombes d'imprévus et des marées d'impondérables.

 

(STERNBERG Jacques, Agathe et Béatrice, Paris, Albin Michel, 1979, 17)

 

19:32 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 10 octobre 2005

Ce que je voudrais aimer

Je trouve souvent ce que j'écris dans ce que je voudrais aimer.
(Louis Scutenaire, Mes inscriptions (1943-1944), p.201, Éditions Labor, 1990) 
 

18:40 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (0)

S'évader

Je pense vraiment que le seul moyen efficace de s'évader est de s'enfoncer au plus profond de son être. Croyez-moi, ainsi l'on peut tout fuir, et soi-même en premier.
(Louis Scutenaire, Mes inscriptions (1943-1944), p.184, Éditions Labor, 1990) 
 

18:25 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (7)

Absence de

On ne se monte pas la tête. On se monte son absence de tête.
(Louis Scutenaire, Mes inscriptions (1943-1944), p.139, Éditions Labor, 1990) 

 

18:05 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (0)

Je n'ai pas pu oublier

Je sais nager comme les autres, seulement j'ai plus de mémoire qu'eux, je n'ai pas pu oublier l'époque où je ne savais pas nager

Kafka

13:38 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (3)

vendredi, 07 octobre 2005

C'est clair ?

La clarté est la politesse de l’homme de lettres

Jules Renard, Journal

14:06 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (3)

jeudi, 06 octobre 2005

Le suc des mots

" Quand une fois on a goûté au suc des mots, l’esprit ne peut plus s’en passer. On y boit la pensée "

Joubert

16:31 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (2)

mercredi, 05 octobre 2005

Grisé !

  • Il faut être assez fort pour se griser avec un verre d’eau et résister à une bouteille de rhum (Flaubert)

17:21 Publié dans citation | Lien permanent | Commentaires (2)