Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 30 septembre 2007

Si j'étais peintre

f4a4180e471b9ba4df3778d03ed5c7ad.jpgDevant, ciel gris, âpre. Une chaleur insensible flotte. Le monde ne peut être paisible sans cette trouée lilas, monocorde, à fixer les nuages, les rendre transparents. La terre s’approfondit.  Une musique monte dans le lointain, symphonie élastique. Gammes bleues et mauves. La terre est prête à s’engouffrer dans l’océan. Terre blonde et vermeille. Un lit de terre.

 

Loin encore l’Europe est là, je la sens. J’y jette tous mes espoirs, je ne reverrai jamais les îles je crois. Pourquoi revenir en arrière ? La symphonie de l’aurore jette une lumière ocre. Des plages longilignes dévorent la terre devant l’étrave du bateau. Si j’étais peintre, je poserais mon chevalet ici. Le ciel étagé en rumeurs, les couleurs comme des bruits, des notes, qui s’attirent, se repoussent, s’aiment.

Raymond Alcovère, extrait de "L'or du temps", 2002

Photo : Nina Houzel (Goa)

samedi, 29 septembre 2007

Liberté de la lumière

15a4273f7c84d777a65342103361994c.jpgLéonore vit avec Cézanne. Beaucoup de tapage autour de lui aujourd’hui. Comme tant d’autres, il est devenu un alibi au tourisme, un produit, qui voit vraiment ses tableaux ? C’est plutôt un nom. Son sourire si fin devant Les Baigneuses. A croire qu’il contemple amusé le spectacle, un siècle plus tard. Les aixois l’ont mal accepté de son vivant, lettres de menaces, injures anonymes, calomnies. Il a pourtant passé le plus clair de son temps près de la Sainte-Victoire. Quand même, il n’a jamais peint la ville, toujours l’extérieur. Il préférera Le Jas de Bouffan, “ La bergerie des vents ”, ses arbres, son bassin, ses marronniers, son lavoir. Liberté de la lumière…

Extrait du roman : "Le Sourire de Cézanne", n & b éditons, 2007

Photo de Nina Houzel

vendredi, 28 septembre 2007

Carnets indiens

Très belles photos de l'Inde, de Nina Houzel, à voir ici

19:58 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Inde, Nina Houzel

lundi, 09 avril 2007

Orient, or riant

medium_DSCN4839.JPG" Elle est retrouvée ! / Quoi ? l’éternité. / C’est la mer mêlée / Au soleil. / Mon âme éternelle,/ Observe ton vœu / Malgré la nuit seule / Et le jour en feu. / Donc tu te dégages / Des humains suffrages / Des communs élans ! / Tu voles selon..."

Qu’est ce que ça veut dire quelqu’un qui en arrive à tutoyer son âme, son âme éternelle ? « Mon âme éternelle, dit le poème, observe ton vœu malgré la nuit seule et le jour en feu ». Donc il lui donne, il lui assigne une position. Tu voles selon : ça c’est magnifique ! Ça veut dire qu’une fois entré dans ce temps-là, l’éternité est retrouvée : on ne va pas vers l’éternité, on la retrouve, mais d’une toute autre façon qu’on l’aura imaginée autrefois, parce que c’était Dieu. L’homme n’a même pas besoin de Dieu, c’est tout à fait une autre expérience, vous entrez dans une dimension où tout devient une situation libre. Vous êtes devenu une sorte d’oiseau libre, l’ alchimie vous savez, c’est aussi la possibilité de parler la langue des oiseaux !

Philippe Sollers (lire ici)

Photo de Nina Houzel

dimanche, 08 avril 2007

Carnets indiens, avec Nina Houzel (37)

Nous aurions pu nous perdre mais finalement c'est là que je me suis trouvée.

Nina Houzel

Voir ici le désert du Rajasthan sur Lettres d'images

06:06 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : art, photo, Nina Houzel, Rajasthan

dimanche, 25 mars 2007

Carnets indiens, avec Nina Houzel (36)

medium_DSCN4836.JPGUn secret n’est secret que si n’apparaît même pas le fait que, là, existe un secret

Heidegger

Photo : Nina Houzel

samedi, 24 mars 2007

Carnets indiens, avec Nina Houzel (35)

medium_DSCN4834.JPG"Il faudra de plus en plus, s’habituer à toutes ces exceptions, à ces noms (même sans signature) qui signalent ce qu’on pourrait appeler les réussites de l’individuation. Les artistes ne se dévouent pas à l’ensemble humain, ils en sortent. C’est cela qui choque un refoulement de fond ? Mais oui. Le Puritain est avant tout quelqu’un (ou quelqu’une) qui répugne à cette conception des « coups heureux » de l’espèce humaine. Il veut du collectif. Donc de la fausse histoire. Une « Histoire de l’Art ». De même il se rassure en se racontant qu’il y a une séparation bien nette entre écrire et vivre, travail et débauche, sexualité et pensée. Pour lui ce doit être l’un ou l’autre. Le Puritain (ou Puritaine) est clérical (ou cléricale) en ceci qu’il veut croire que les « artistes », inaptes à vivre « réellement » (la réalité c’est lui ou elle) sont, malgré tout, des sacrifiés utiles. Des rédempteurs rentables. L’artiste doit finir mal, son existence ne peut être qu’un puits de névrose ou d’enfer, il a expérimenté des choses dangereuses pour nous, il est devenu fou à notre place, on en tremble encore, c’est vraiment héroïque de sa part. Malheur à l’artiste qui laisserait entendre qu’il n’est pas candidat au martyre, ni au poste de saint laïque pour assurer de son mieux la rédemption communautaire. Le voilà trop anticlérical, que le clergé soit en uniforme ancien ou pas. Il y a toute une gamme de cléricaux : le religieux d’autrefois, le bourgeois, le progressiste, le militant, l’universitaire, le médiatique, le politique. Sur ce point précis, ils sont tous d’accord. Vérifiez."

P Sollers, extrait de Vivant Denon, le cavalier du Louvre.

Photo : Nina Houzel

dimanche, 18 mars 2007

Carnets indiens, avec Nina Houzel (34)

medium_DSCN4926.JPGCet instant de l'éternité est fragile, mais extrême et suspendu

Lao Tseu

(Merci Bona !)

Photo : Nina Houzel

vendredi, 09 mars 2007

Carnets indiens, avec Nina Houzel (33)

medium_DSCN4823.JPG"L’individu n’est rien, l’allégresse du matin est tout"

Raymond Alcovère, extrait de "Solaire", texte en cours d'écriture

Photo de Nina Houzel

mercredi, 07 mars 2007

Place aux événements voyous

medium_DSCN1650.jpgDerrière les défis idéologiques des uns aux autres, derrière la confusion de la scène médiatique, il faut saisir quelle situation mondiale est en jeu : celle de l'affrontement entre une puissance hégémonique, maîtresse des rapports de force, et une résistance irréductible qui peut surgir de partout. A ce niveau-là, les jeux ne sont pas faits, et le suspense est total

C'était Jean Baudrillard, à propos du CPE, qui, à lui tout seul, a souvent relevé le niveau de la presse française, notamment Libé...

A lire ici, avec d'autres de ses contributions...

Photo : Nina Houzel

dimanche, 04 mars 2007

Carnets indiens, avec Nina Houzel (32)

Holi, fête de la couleur, ici

09:40 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art, photo, Nina Houzel, Rajasthan

Le roman

medium_DSCN1615.jpgLa vérité est toujours incomplète face au réel. Le roman est justement ce qui la complète. Aussi est-il plus réel que la vérité. Autrement dit, la vérité a structure de fiction. Les mots ne lui manquent pas !

Photo : Nina Houzel

jeudi, 01 mars 2007

Carnets indiens, avec Nina Houzel (31)

Jaisalmer, Rajasthan, ici

(Nina je n'arrive toujours pas à écrire un commentaire sur ton blog, alors voilà, très belle image, cette odyssée (baroque) de l'espace...

21:15 Publié dans Venise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art, photo, Nina Houzel, Rajasthan

lundi, 26 février 2007

Carnets indiens, avec Nina Houzel (30)

medium_DSCN4894.JPG"Là encore, les traditions orientales (et la perspective ésotérique des religions monothéistes) nous enseignent que ce "moi" séparé, cet "ego" est un leurre et un mirage : "En vérité, tout cet univers est Brahman (Dieu) et "Il n'y a qu'Un sans second". Chaque individu est alors comparable à une vague à la surface de l'Océan : simple boursouflure éphémère individualisée en apparence, elle n'a en fait d'autre réalité que celle de l'océan lui-même, d'où elle naît et où elle retourne sans jamais avoir été séparée."

Jean Marchal

Photo : Nina Houzel (Rajasthan, désert du Thar)

dimanche, 25 février 2007

Carnets indiens, avec Nina Houzel (29)

medium_DSCN4946.JPGPhoto : Nina Houzel (Rajasthan, désert du Thar)

04:55 Publié dans Photo | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : art, photo, Nina Houzel, Rajasthan

mardi, 20 février 2007

Carnets indiens, avec Nina Houzel (28)

medium_COORG_5_037.jpgUn symbole visé, lire ici

Photo : Nina Houzel 

samedi, 17 février 2007

Peut-être avais-je atteint

medium_DSCN4902.JPGPeut-être avais-je atteint cet état mystérieux, insondable, ce trouble léger qu’on appelle bonheur. Cet état, cette limite plutôt qui était ma quête, que j’étais venu chercher ici au bout du monde, que tant d’autres avant moi avaient poursuivi et si peu atteint, cette fêlure dans le réel qui fait oublier la rumeur des jours pour nous plonger transis dans une extase fragile et passagère que l’on cherche à recréer sans cesse sans y parvenir souvent.

Raymond Alcovère, extrait de "Solaire", texte en cours d'écriture

Photo : Nina Houzel (Rajasthan, désert du Thar)

jeudi, 15 février 2007

Un matin...

medium_DSCN4940.JPGUn matin, dans cet état de béatitude et de légèreté un peu irréelle quand je viens de terminer un dessin dont je ne suis pas trop mécontent, avec cette envie de ne penser à rien, d’écouter les gens parler, leur voix rauque - et tous ces siècles d’histoire qu’elles charrient - de regarder le soleil se lever sur la Sierra, le vent soulever la poussière des rues vides, de laisser l’amertume de la bière me brûler la gorge, d’écouter un disque de John Coltrane, bref d’être heureux comme un oiseau au vent du matin - le moment le plus accompli, celui où la fatigue se mêle à l’allégresse, au sentiment d’avoir donné le meilleur de moi-même - , il me restait à faire l’ouverture du café avant de me coucher, quand là, de son pas léger, sa démarche souple, avec ses gestes qui coulaient dans l’air, sa grâce et sa beauté qui ondulaient jusque dans ses cheveux, elle est entrée.

Raymond Alcovère, extrait de "Solaire", texte en cours d'écriture

Photo : Nina Houzel (Rajasthan, désert du Thar)

 

 

lundi, 12 février 2007

Carnets indiens, avec Nina Houzel (27)

medium_DSCN4903.JPGLe désert lave tout dans le vent

J.M.G. Le Clézio

Photo : Nina Houzel (Rajasthan, désert du Thar)

Carnets indiens, avec Nina Houzel (26)

medium_DSCN4880.JPGLe monde abonde en alphabets hors d'usage, dont le code est perdu.

Roger Caillois

Photo : Nina Houzel (Rajasthan, désert du Thar)