Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 28 février 2010

Il faut bien que tout le monde mange !

Tiziano-Mars venus et cupidon.jpgMesdames et messieurs,
avez-vous remarqué qu'à table les mets
que l'on vous sert vous mettent les mots à la bouche ?
J'en ai fait l'observation
un jour que je dînais seul.
A la table voisine...
il y avait deux convives qui mangeaient
des steaks hachés...
Et tout en mangeant,
ils alimentaient la conversation.
Au début du repas, tandis que l'un parlait,
l'autre mangeait ... et inversement !
L'alternance était respectée.
Et puis...
les mets appelant les mots
et les mots les mets...
ils se sont mis à parler et à manger
en même temps :
" Ce steak n'est pas assez haché disait l'un ",
" Il est trop haché pour mon goût disait l'autre ! ".
Les mots qui voulaient sortir
se sont heurtés aux mets qui voulaient entrer...
(Ils se télescopaient !)
Ils ont commencé à mâcher leurs mots et
à articuler leurs mets !
Très vite, la conversation a tourné au vinaigre.
A la fin, chacun ayant ravalé ses mots
et bu ses propres paroles,
il n'y eut plus que des éclats de " voie " digestive
et des " mots " d'estomac !
Ils ont fini par ventriloquer...
et c'est à qui aurait le dernier rôt !
Puis l'un d'eux s'est penché vers moi.
Il m'a dit :
" Monsieur, on n'écrit pas la bouche pleine ! "
Depuis, je ne cesse de ruminer mes écrits !
Je sais...
Vous pensez :
" Il a écrit un sketch alimentaire,
un sketch haché ! "
Et alors ?
Il faut bien que tout le monde mange !

Raymond Devos

Titien, Mars, Venus et Cupidon

01:15 Publié dans humour | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : raymond devos, titien

Commentaires

Vénus la gourmande mange un Mars... Miam!

Écrit par : lenor | dimanche, 28 février 2010

Très mignon le com de Ienor.

Marrante et inattendue l'association de Devos et du tableau? Une des choses que je crains le plus c'est d'aller au resto avec des gens qui parlent la bouche pleine.

Écrit par : Marie | dimanche, 28 février 2010

Par contre on peut faire l'amour et la guerre en même temps !

Écrit par : Ray | dimanche, 28 février 2010

Ah ! Devos !
Dont l'esprit, l'intelligence et l'amour des mots étaient aussi beaux et émouvants que son gros ventre !
J'ai eu la chance et le bonheur de l'entendre un jour à Bobino, je crois (ou à la "Gaieté Montparnasse") et de vivre là un moment de grande communion avec quelques personnes (trois? quatre ?- qui hurlaient de rire en même temps que moi, pour les mêmes mots, au même moment. 20 ou 30 ans plus tard, ce n'est plus des mots de Devos que me souviens, mais de ces étonnantes rencontres avec des inconnus dont je n'ai jamais vu le visage.
L'art, c'est cela : ce qui rassemble des gens dans le coeur.

Écrit par : antoine Blanchemain | lundi, 01 mars 2010

J'ai vu Devos aussi, c'était il me semble vers 1985, à la Gaieté Montparnasse j'en suis presque sûr (qui sait peut-être faisais-je partie des 3 ou 4 personnes !) ; ce qui m'avait surtout frappé, c'est la cohérence (quasi diabolique) du spectacle, vraiment conçu comme un tout, et pas seulement comme une suite de sketches (hâchés) !

Écrit par : Ray | lundi, 01 mars 2010

Écrire un commentaire