mercredi, 05 avril 2006

Sous les pavés

Grève, du latin populaire “grava” (gravier), a d’abord signifié seulement plage ou berge. Il n’a acquis, en sus, son acception subversive que par une évolution métonymique : la place de grève à Paris (actuelle place de l’Hôtel-de-Ville), ainsi appelée parce qu’elle se terminait en plage sur la Seine, étant un lieu de rassemblement de travailleurs, parfois en quête d’un emploi pour la journée, parfois en situation de coalition (ancien mot pour grève). Les coalitions se nouant souvent sur cette place, grève a fini par prendre son nouveau sens.
Le slogan de 68 (sous les pavés, la plage) voyait donc assez juste.

A lire ici

Commentaires

"Un gars qui perd la faculté de rigoler, il perd aussi les pédales. " (KESEY Ken, Vol au-dessus d'un nid de coucou, Paris, Bibliothèque cosmopolite Stock, 1993, 108)

Écrit par : Éric Dejaeger | jeudi, 06 avril 2006

Les commentaires sont fermés.