Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 février 2019

Une possibilité pour le bonheur

Le Sourire.jpgLe Sourire de Cézanne, de Raymond Alcovère, est un roman philosophique. L'amour absolu entre Léonore, qui prépare un livre sur Cézanne, et un tout jeune homme, Gaétan, que l'on voit dormir tranquillement pendant qu'elle écrit, ne couve aucun drame. Juste une histoire intense, et aussi improbable que la peinture de Cézanne. Malgré ceux qui le poussent à rompre avec une femme plus âgée, Gaétan se sent bien dans cette relation a priori bancale. "L'amour est improbable, certains ne le discernent, ne l'imaginent même pas. Comment le pourraient-ils ? Ainsi passe-t-on inaperçu quand on est heureux."
Léonore met en exergue de son livre une citation de Heidegger : L'acte de voir ne se détermine pas à partir de l'œil, mais à partir de l'éclaircie de l'être. Déjà, le peintre Caspar David Friedrich recommandait d'ouvrir l'œil de l'esprit, bien plus que l'œil physique. Cette éclaircie de l'être est le sujet du roman. "Les grand peintres apportent toujours un supplément d'âme, un regard inédit. Un jour nouveau nous est donné, une possibilité de vivre." Une possibilité pour le bonheur.
 

Écrire un commentaire