jeudi, 03 novembre 2005

Que les Goncourt vermifugèrent

Avec nos journaux-pansements
Qui sèchent les plaies prolétaires
Et les cadavres de romans
Que les Goncourt vermifugèrent
Avec la société bidon
Qui s'anonymise et prospère
Et puis la rage au pantalon
Qui fait des soldats pour la guerre

t'es Rock, Coco ! t'es Rock !

Leo Ferré (paroles en entier de la chanson ici)

22:23 Publié dans Chanson | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Un livre truculent sur le Goncourt...

http://perso.wanadoo.fr/calounet/resumes_livres/gran_resume/gran_truocnog.htm

Écrit par : Calou | jeudi, 03 novembre 2005

Les commentaires sont fermés.